Brest. L’église Saint-Laurent dégradée à Lambézellec

P22682480D4062511G_px_640_Cierges et chandeliers ont été renversés, la lampe du tabernacle volée.© ARCHIVES OUEST-FRANCE

Le curé de Lambézellec a retrouvé son église saccagée. L’homme d’église regrette le geste mais continue de prier pour ses paroissiens.

Mauvaise surprise ce dimanche 5 avril 2020 en fin de matinée, pour Jean-Baptiste Gless, curé de l’ensemble paroissial de Lambézellec à Brest (Finistère). Il a retrouvé son église Saint-Laurent saccagée « J’ai trouvé les cierges et chandeliers renversés et la lampe du tabernacle volée !, soupire Jean-Baptiste Gless. Alors que je laisse mon église ouverte tous les matins pour que les gens puissent y passer, se recueillir et prier paisiblement. »

Pourtant, même s’il n’y avait pas de messe en ce dimanche des Rameaux, les cloches de l’église Saint-Laurent de Lambézellec ont sonné ce dimanche midi, comme si de rien n’était.

Chaque matin, depuis le début du confinement le curé prie pour ses ouailles. « Je prie pour eux et je dis la messe pour eux tous les jours seul dans l’église fermée. »

Au tout début de la période de confinement, le curé de Lambé avait confectionné une banderole et l’avait accrochée sur la façade du presbytère.

« Prenez soin de vous et de tous, nous prions pour vous », signé « le curé et ses paroissiens » et ponctué d’un émoji souriant.

« Une bénédiction des Rameaux se déroulera lors de la 1re messe après le confinement, promet Jean-Baptiste Gless. Je suis admiratif de la solidarité et de l’ingéniosité déployée par les citoyens pour faire face à la pandémie. »

Source : Ouest-France  

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.