Blois : coup de filet des gendarmes après le double meurtre

Une des interpellations s'est déroulée ce mardin matin dans un immeuble de la rue Christophe-Colomb à Blois - Une des interpellations s'est déroulée ce mardin matin dans un immeuble de la rue Christophe-Colomb à Blois - (Photo NR, Sébastien Gaudard)

Une des interpellations s’est déroulée ce mardin matin dans un immeuble de la rue Christophe-Colomb à Blois – (Photo NR, Sébastien Gaudard)

Une opération judiciaire d’ampleur a été effectuée à l’aube ce mardi 19 mai dans le cadre de l’enquête sur le double meurtre de deux Orléanais. Leurs corps avaient été retrouvés dans un fourgon, le 9 mars dernier, près de Saint-Lubin-en-Vergonnois. Dix personnes ont été interpellées dans le Loir-et-Cher et en région parisienne.

Il était 6 heures ce mardi matin quand les gendarmes ont donné le top départ à un coup de filet de grande ampleur. Un dispositif important s’est déployé dans la ZUP de Blois mais aussi à Suèvres, La Chapelle-Vendômoise et en différents points de la région parisienne. Cette opération a mobilisé des gendarmes de différentes unités et notamment des équipes spécialisées dans les interpellations sensibles.

>> Voir aussi la vidéo

A Blois, les militaires se sont déployés en force devant un immeuble situé rue Christophe-Colomb. Tout le quartier a été bouclé le temps de l’opération. Une équipe a procédé à l’ouverture de la porte du domicile d’un suspect. Ce dernier a été arrêté sans résistance. Des perquisitions ont été menées à son domicile ainsi que dans son véhicule.

Au total, dix personnes ont été interpellées sans incident, a indiqué à la NR la procureure de la République de Blois, Dominique Puechmaille. Ces personnes sont actuellement placées en garde à vue dans le cadre de l’instruction ouverte le 13 mars dernier suite à la découverte de deux cadavres dans un fourgon.

Cette découverte avait été effectuée au hasard d’un contrôle de gendarmerie, le mardi 10 mars vers 22 h, entre Landes-le-Gaulois et Saint-Lubin-en-Vergonnois. Deux gendarmes de la brigade d’Herbault avaient repéré un fourgon dont le conducteur avait démarré en trombe pour leur échapper. Il s’était ensuite embourbé et avait abandonné le véhicule après avoir tenté de l’incendier. Le conducteur avait pris la fuite à travers champ.

Sur fond de trafic de drogue ?

Les gendarmes ont découvert dans le fourgon les cadavres de deux personnes enroulés dans des couvertures. Il s’agissait de deux hommes domiciliés à Orléans qui semblaient avoir été victimes d’un règlement de comptes.

Dans la soirée du mercredi 11 mars, un Blésois de 27 ans se rendait à la gendarmerie et s’accusait du double meurtre. Sans donner beaucoup d’explications, le jeune homme indiquait qu’il s’apprêtait à enterrer les deux corps quand il a été surpris par la patrouille. Il été mis en examen pour ce double homicide et incarcéré. Les enquêteurs, persuadés qu’il n’a pu agir seul, ont exploité différentes pistes permettant d’identifier dix personnes pouvant être liées de près ou de loin à ces meurtres.

Selon nos informations, ce double homicide aurait pour toile de fond un contentieux lié à un trafic de stupéfiants.

Vidéo

VIDEO. Après le double meurtre : coup de filet… par lanouvellerepublique

Source : La Nouvelle République

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.