Béarn : le gendarme fauché lors du Tour de France a réappris à marcher et à parler

Il poursuit sa rééducation dans un centre de Bagnères-de-Bigorre. Il a reçu jeudi un Maillot jaune dédicacé du vainqueur du Tour 2015, Chris Froome

Béarn : le gendarme fauché lors du Tour de France a réappris à marcher et à parler
Le gendarme (à droite) a reçu jeudi un Maillot jaune, dédicacé par le vainqueur 2015, Christopher Froome ©

Gendarmerie des Pyrénées-Atlantiques
Le brigadier-chef Jérôme Cotto, gendarme de Pau qui avait été gravement blessé en juillet sur le parcours du Tour de France, lors de l’étape Tarbes-La Pierre Saint-Martin, va mieux.

Il poursuit sa rééducation à Bagnères-de-Bigorre où il a reçu, jeudi, la visite de Christian Prud’hommes, le directeur d’ASO. Ce dernier, pour témoigner du soutien du Tour, lui a remis le Maillot jaune dédicacé de la main du vainqueur, Chris Froome.

Un mois de coma et des complications surmontés

Le gendarme a été fauché le 14 juillet dernier, dans un virage entre Navaille-Angos et Sauvagnon par le véhicule d’un motard de la garde républicaine, alors qu’il assurait la sécurité dans le cadre du Tour de France.

Depuis, le jeune homme de 23 ans s’est battu pour retrouver une vie normale. Souffrant de plusieurs factures et d’une hémorragie cérébrale, il a dû surmonter “de multiples interventions chirurgicales et des complications” comme l’a relaté la gendarmerie des Pyrénées-Atlantiques, qui donne régulièrement des nouvelles sur sa page Facebook.

Après un mois de coma au centre hospitalier de Pau, il a été réveillé mi-août, puis transféré en septembre dernier à Bagnères-de-Bigorre, où il a réappris à parler et à marcher.

Source : Sud Ouest

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *