Bataclan : 26 gendarmes présents sur les lieux ont reçu ordre de ne pas intervenir au Bataclan

Profession Gendarme

Note de la rédaction de Profession-Gendarme :

En savoir davantage sur le drame du Bataclan ?

Nous vous invitons à lire les articles suivants que nous avons à l’époque publié et concernant ce drame.

A l’intérieur de ces articles vous trouverez différents liens intéressants que nous vous invitons à suivre avec attention :

Attentats du Bataclan. Les militaires ont reçu l’ordre de ne pas intervenir, les victimes portent plainte (Mise à jour du 21 juin 2018 – VIDEO -)

Attentat : Pourquoi ont-ils interrompu l’action des gendarmes ?

PARIS : « Pourquoi a-t-on interrompu l’action des gendarmes au Bataclan ?

– Média Presse Info : Bataclan : Des gendarmes ont reçu l’ordre de ne pas intervenir… Comme des militaires…

Qui a ordonné aux gendarmes présents de stopper l’assaut ?

13 Novembre… Second anniversaire du drame du BATACLAN (Dans cette publication un résumé des évènement et une carte des différents lieux du drame)

– L’Essor – Les gendarmes de l’escadron de Reims, grands oubliés de l’instruction des attentats du 13 novembre 2015

canard-bataclan
Article du Canard Enchainé

Profession Gendarme s’étonne qu’il ait fallu un an pour révéler ces évènements et que ce soit un article du “Canard Enchainé” qui ait permis de mettre sur le devant de la scène l’action courageuse des militaires de l’Escadron  de Gendarmerie de Reims.

Comme beaucoup de lecteurs et comme le “Canard Enchainé” nous nous posons la question de savoir combien de vie auraient pu être épargnées au Bataclan si l’action des militaires de cet escadron n’avait pas été interrompue “sur ordre” de l’autorité civile.

L’action courageuse d’un Commissaire et de son chauffeur ayant permis d’interrompre provisoirement le carnage, ces derniers à eux seuls ayant éliminé un premier  terroriste, l’action de cet escadron de gendarmerie n’aurait pas du être interrompue  mais au contraire encouragée. 

Ces révélations nous laissent un gout amer et amène à de multiples questions ;

– Combien de morts à couté l’égocentrisme de certains ?

– N’était-il pas plus raisonnable de laisser agir dans l’urgence ces militaires de la Gendarmerie aguerris à ce genre d’intervention ?   

– Pourquoi avoir caché l’intervention des ces courageux gendarmes ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.