Autriche totalitaire. Après le pass, la folie du confinement des non-vaccinés

Par Gérard Delépine

Israël est le modèle déclaré du chancelier autrichien Sebastian Kurz en ce qui concerne la politique anti-Covid, mais l’Autriche veut faire mieux dans la dictature. Les restrictions des libertés, pourtant sans aucune efficacité sanitaire démontrée, sont de plus en plus sévères dans ce pays critiqué pour ne plus être démocratique.

Le pass sanitaire autrichien

En juin 2021, alors que la situation sanitaire était satisfaisante dans son pays le chancelier Kurz a imposé un passe-sanitaire pour forcer la population à accepter les injections anti-Covid expérimentales.

Le passe a instauré la ségrégation entre ceux qui se croient protégés par la vaccination ou des tests négatifs et les vaccino prudents.

Les enfants ont été lourdement discriminés : sans tests, aller à la piscine, jouer sur les terrains de sport et participer à la vie sociale leur a été interdit. À l’école le masque et les tests leur ont été imposés.

Pourtant les enfants ne risquent rien du Covid et ne le transmettent pas. La littérature scientifique et toutes les sociétés de pédiatrie sont unanimes sur ces points.

Mais en Autriche, si les élèves refusent le test Covid, ils risquent d’être séparés de leurs parents. Le conseiller municipal de Vienne pour l’éducation Christoph Wiederkehr (NEOS) a annoncé lors d’une conférence de presse conjointe avec le ministre de l’Éducation Heinz Faßmann que si « les élèves ne se laissent pas tester à la demande de leurs parents », la protection de l’enfance interviendrait.

Pourtant le pass sanitaire augmente les contaminations journalières

La nocivité sanitaire du pass est rapidement apparue avec un nombre de nouveaux cas qui a fortement augmenté et pris une allure exponentielle passant de moins de 100 cas par jour avant le passe à 10 400 le 14/11/2021.

Mais plutôt que de prendre acte de la nocivité du pass, le gouvernement autrichien l’a aggravé en réduisant validité des certificats de vaccination de 12 à 9 mois, puis en supprimant la possibilité de l’obtenir par des tests !

L’échec du pass réside dans le changement insidieux du comportement de ses titulaires qui se croient protégés et sont moins prudents, donc susceptibles davantage d’attraper un des nombreux virus hivernaux. Par exemple en France le réseau Sentinelles montre en ce débit novembre la montée de métapneumovirus, de VRS et de virus grippaux, tous potentiellement capables de positiver les tests (comme la FDA l’a souligné).

Par ailleurs, il est maintenant démontré que les pseudo vaccins actuels ne protègent ni de la contamination ni de la transmission. L’exemple caricatural du porte-avions Queen Elizabeth aurait pourtant dû alerter : sur ce porte-avions la totalité de l’équipage a été vaccinée, mais après une escale plus de 100 marins ont attrapé le Covid. Tous vaccinés, mais pas protégés !

Le pass sanitaire accroît la mortalité quotidienne

Cette augmentation des contaminations apparue depuis l’usage du pass a été suivie d’une augmentation de la mortalité « attribuée » au Covid ainsi que le montrent les données publiées par l’OMS (consultables à OMS Covid Dashboard Austria), illustrées par la courbe tracée par les statisticiens de l’université John Hopkins (consultable à OurWorldinData Covid Austria).

D’une moyenne de 2 morts par jour avant le pass, l’Autriche est passée à une moyenne de 30 décès quotidiens dans la deuxième semaine de novembre.

Délire totalitaire ségrégationniste en marche sous prétexte sanitaire

Au lieu d’annuler ce pass antidémocratique et contre-productif sur le plan sanitaire, le gouvernement autrichien s’enfonce dans son délire liberticide en instaurant un confinement des non-vaccinés, créant ainsi un apartheid de ses citoyens, médicalement stupide et profondément contraire aux idéaux démocratiques européens.

Dès aujourd’hui les 2,5 millions d’autrichiens non vaccinés sont assignés à domicile (sauf pour les travailleurs, qui ont encore droit aux tests gratuits, mais pas pour longtemps)).

Des contrôles fachos sont pratiqués par la police avec amendes astronomiques

Interdiction d’arranger des rencontres de non-vaccinés même payantes (genre café résistant, ou clubs, ou raves, ou dîners) sous peine d’amendes allant jusqu’à 30 000 euros ; apparemment les couples non mariés sont encore autorisés à se rendre visite (ce qui n’était pas le cas au 1er confinement du fait d’un décret secondairement annulé par la cour constitutionnelle).

Ils annoncent déjà un durcissement pour dans 10 jours. (probablement interdiction de voir sa famille et sa parenté, masques en extérieur…).

Le plus cruel de tout est bien sûr de séparer les familles et les couples…

Et depuis la semaine dernière (à l’incitation du maire de Vienne, socialiste, Michael Ludwig), injection pour les 5-12 ans, même sans autorisation de l’EMA. L’Autriche renoue avec son passé totalitaire, ça fait froid dans le dos.

La démocratie suédoise est plus efficace que le totalitarisme

À l’autre bout de l’Europe, la Suède a conservé ses valeurs démocratiques tout au long de la crise et maîtrise parfaitement l’épidémie depuis plus de 4 mois.

Le pays n’a pas succombé à la tyrannie d’experts sur-instruits et sous-expérimentés. Il n’a pas mis en œuvre des politiques autoritaires conçues plus pour briser les esprits que pour briser la pandémie.

Il a permis aux enfants de poursuivre une scolarité normale sans masque ni peur. Il a minimisé les dégâts économiques des mesures sanitaires appliquées ailleurs (perte de PIB 2020 2,5 % en suède contre 8 à% en Europe confinée. Il a permis une vie quasi normale à la population.

Et il n’a pas transformé ses électeurs en quasi-prisonniers. Anders Tegnell, le héros qui a su résister aux pressions de l’OMS, des médias[1][2][3][4] et de certains médecins suédois corrompus et refusé tout confinement, est tellement aimé du peuple que les gens se font tatouer son visage sur la peau.[5]

En Suède, lorsque l’agence sanitaire recommande une mesure volontaire, la population est confiante et l’applique.

La comparaison des courbes de cas et de décès quotidiens observés dans ces deux pays de populations à peu près égales par leur nombre, leur âge moyen et le pourcentage de vaccinés démontre que miser sur Le respect des libertés fondamentales, l’honnêteté de l’information officielle et l’intelligence de ses citoyens est plus efficace que miser sur la propagande, la censure des opposants et la contrainte policière, ce qu’avait déjà constaté le ministre de la Santé de Taiwan au début de la crise.[6]

Espérons que les Français suivront bientôt l’exemple suédois et retrouveront la joie de vivre sans masque ni contraintes infondées au lieu d’écouter les sirènes du totalitarisme inefficace sur le plan sanitaire et mis en place dans d’autres objectifs.

Que tous les Français épris de démocratie interrogent les candidats aux élections sur leur stratégie antiCovid, afin d’éliminer tous les partisans du totalitarisme qui se camouflent derrière des prétextes sanitaires ou climatiques comme Xavier Bertrand et Valérie Pécresse qui veulent astreindre à domicile les vaccino-prudents pour les contraindre à accepter une injection expérimentale.

Mais les Autrichiens n’ont pas dit leur dernier mot.

@AnonymeCitoyen 14 nov.

Des manifestants se rassemblent à Innsbruck en Autriche contre le confinement des personnes non vaccinées dès ce soir minuit dans le pays. #Autriche #Austria

  1. [1] CBS News a déclaré : « La Suède devient un exemple de la façon de ne pas gérer le Covid-19. »
    Sweden becomes an example of how not to handle COVID-19 – CBS News.[]
  2. [2] L’ Université de Virginie a publié un communiqué de presse intitulé : « L’absence de verrouillage a augmenté les décès dus au Covid-19 en Suède. »
    Lack of Lockdown Increased COVID-19 Deaths in Sweden (uvahealth.com).[]
  3. [3] Le New York Times mis en bonne page un article intitulé : « La Suède tente un nouveau statut : l’État de Paria »
    Sweden Tries Out a New Status: Pariah State – The New York Times (nytimes.com).[]
  4. [4] Newsweek a déclaré : « Suède Covid-19 décès liés à l’échec du verrouillage alors que le pays se prépare pour la deuxième vague
    Sweden COVID-19 Deaths Linked to Failure to Lockdown as Country Prepares for Second Wave (newsweek.com).[]
  5. [5] Newsweek a déclaré : « Suède Covid-19 décès liés à l’échec du verrouillage alors que le pays se prépare pour la deuxième vague
    Sweden COVID-19 Deaths Linked to Failure to Lockdown as Country Prepares for Second Wave (newsweek.com).[]
  6. [6] Victor (Lin) Pu L’épidémie de coronavirus : comment Taiwan démocratique a surpassé la Chine autoritaire.
    le Diplomat 27 février 2020
    The Coronavirus Outbreak: How Democratic Taiwan Outperformed Authoritarian China | by Lin PU 普麟 | Medium[]

Source : Nouveau monde

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.