Armée-Média, une année propice pour passer la main ?

2relais

Ce 02 janvier, Michel Munier, webmaster du site Armée-Média nous présentait ses vœux avec la publication suivante :  “2015, une année propice pour passer la main

 Je présente mes meilleurs vœux pour l’année 2015 à tous les lecteurs et toutes les lectrices d’armee-media, ainsi qu’à l’ensemble des militaires de l’armée de terre, de mer, de l’air et de la gendarmerie.

J’ai une pensée toute particulière pour ceux qui, aujourd’hui, loin de leurs foyers accomplissent leurs missions.

A l’aube de cette nouvelle année, votre serviteur, qui va fêter dans les prochains jours son 60ème anniversaire, envisage de suspendre ses publications sur armee-media, avec le sentiment du devoir accompli.

Depuis bientôt 8 ans, j’ai consacré la majeure partie de mon temps à aider, avec mes faibles moyens et du mieux que je pouvais, le « mouvement » tendant à permettre le droit d’association dans les armées.

Les décisions récentes de la Cour Européenne des Droits de l’Homme, non contestées par la France, offrent aujourd’hui aux militaires d’active le droit de s’associer pour la défense de leurs intérêts, tout en  accomplissant avec autant d’efficacité leur devoir. Il est donc temps que je retourne à des occupations plus en adéquation avec mon âge et mon statut de retraité de la gendarmerie.

Néanmoins, je souhaite qu’armee-media perdure et continue à être un des vecteurs d’information libre et indépendant, au service  de nos militaires. C’est pourquoi, je fais un appel à celles et ceux qui se sentent l’âme de reprendre le flambeau à me contacter.

Ce journal, qui est lu tous les jours par des milliers de visiteurs, a été créé pour vous. Il doit, à mon sens, vous revenir à terme.

Encore bonne année 2015.

Michel Munier

Tout en remerciant Michel pour ses vœux, nous constatons très clairement qu’il nous informe de ses intentions futures et qu’il lance un appel à volontaires vers les militaires actifs. En effet  la France n’ayant pas fait appel des deux arrêts de la CEDH en date du 02.10.2014 ceux-ci sont applicables à compter de ce jour.

Les militaires ayant donc acquis les Libertés d’Expression, d’Associations et Syndicales, Michel Munier en tire les conséquences en demandant aux actifs de se prendre en main.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *