Andelain : la gendarmerie appelle à davantage de vigilance

La brigade de Chauny souhaite renforcer son partenariat avec les villages. C’est en ce sens qu’une réunion s’est tenue ce vendredi.


Le lieutenant Bellot a rappelé l’intérêt du dispositif « Vigilance citoyenne ».
Le lieutenant Bellot a rappelé l’intérêt du dispositif « Vigilance citoyenne ».

À la demande du lieutenant Jean-Baptiste Bellot du groupement de gendarmerie de Chauny-La Fère, François Uran, maire d’Andelain, a organisé une réunion publique avec pour thème la sécurité. Une bonne trentaine d’administrés a fait le déplacement jusqu’à la salle de la mairie.

Le lieutenant a commencé son intervention en citant quelques chiffres : « Notre circonscription, qui couvre un vaste territoire, a connu près de 250 cambriolages en résidence principale, secondaire ou autres lieux comme des dépendances. »

Une baisse de 40 %

Or, la situation du Pays chaunois joue en sa défaveur : « La proximité de grandes agglomérations comme Paris et Reims, conjuguée à l’aspect géographique de notre département avec des axes routiers qui permettent de nombreuses échappatoires, font de notre secteur une zone particulièrement vulnérable. »

En citant des exemples de forfaitures qui ont demandé de larges investigations des forces de l’ordre, le lieutenant a amené progressivement l’auditoire à prendre conscience de l’importance de la participation de la population des villages : « Il faut développer le partenariat entre les gendarmes et des référents sécurité dans les communes pour endiguer la délinquance. Dans les quartiers de voisins vigilants, le ministère de l’Intérieur constate une baisse des cambriolages de 40 % par an. »

Bien entendu, a soulevé le militaire, la communication peut et doit se faire dans les deux sens, c’est un enjeu majeur pour faciliter les échanges. Le but n’est surtout pas de créer une psychose, mais l’efficacité de résorption des actes malveillants passe par une aide de la population, a-t-il conclu, assurant du respect de l’anonymat.

La rencontre s’est terminée par quelques échanges et un rappel des règles à respecter pour éviter de subir un cambriolage, notamment en cas d’absence, qu’elle soit courte ou prolongée.

Source : L’Aisne nouvelle

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.