Ahmed, clandestin palestinien, se fout à poil, pisse sur les murs et tabasse un flic + Violence au stade de France, L’individu qui voulait “Niquer la France”…

Ahmed, clandestin Palestinien, se fout à poil au commissariat, pisse sur les murs et tabasse un flic.

Il écope de 10 mois ferme, pour le vol d’un collier en or d’une supportrice britannique !

Oussama, clandestin algérien, récolte 6 mois avec sursis pour le vol du portable d’un supporter britannique.

Autant dire que tous les malfrats de la planète savent qu’un flic français, on peut lui pisser dessus en toute impunité. Et ces délinquants clandestins ne connaitront ni la prison ni l’expulsion. C’est cela la France de Macron.

Sur les 105 interpellations au Stade de France pour vol et actes de violence, seulement 6 délinquants sont déférés devant la justice en comparution immédiate.

Deux Algériens, un Palestinien, tous trois en situation irrégulière, et trois Péruviens.

La France de Macron est le paradis des clandos, intouchables car protégés par la presse, les islamo-gauchistes et la justice. Quant aux policiers, l’exécutif leur demande de raser les murs.

Les Britanniques, ce sont les victimes, auxquelles Darmanin veut faire porter le chapeau du chaos général et des violences autour du Stade de France.

Dorénavant, je suggère à la presse aux ordres, de ne plus écrire « des jeunes attaquent un commissariat », mais « des Anglais attaquent un commissariat ». Ce sera encore plus clair.

Darmanin affirme que 40 000 Britanniques avaient des faux billets ou pas de billets du tout.

Étant donné que les 80 000 billets disponibles ont tous été vendus, cela signifie que 120 000 fans se sont présentés aux guichets du stade.

Or, la RATP indique avoir acheminé 69 000 personnes et 16 000 autres sont venues par car.

Total : 85 000, moins les 6 000 Espagnols dans leur fan zone. Il reste 79 000 personnes.

Et comme il n’y a pas eu 41 000 personnes venues en voiture personnelle, le chiffre de 40 000 Britanniques sans billet valide est totalement farfelu (source : Figaro).

Mais le plus grave n’est pas ce débat sur les chiffres de la fraude, le plus grave, le plus ignoble, est que le ministre de l’Intérieur ait tenté de faire diversion avec les faux billets, pour mieux évacuer les violences et agressions multiples, en exonérant les coupables, qui sont toujours les mêmes : les bandes des cités, les clandestins et les MNA.

Macron nie le naufrage du « vivre ensemble », mais c’est un avenir tragique qu’il nous prépare.

Jacques Guillemain

Source : Riposte Laïque

Lire également :

Violence au stade de France, L’individu qui voulait “Niquer la France” et criait “Vive l’Algérie et le Maroc” tente de s’expliquer sur le plateau de TPMP

Lors des incidents au Stade de France, le week-end dernier, une vidéo partagée sur les réseaux sociaux a choqué les internautes et plusieurs policiers. C’est celle d’un jeune homme qui se vante d’être entré illégalement dans le Stade et qui crie “Vive l’Algérie et vive le Maroc, mais aussi “Je vais bientôt niquer la France”.

Cette vidéo a fait scandale et hier soir, l’individu qui s’appelle Bilal était invité de Cyril Hanouna sur le plateau de “Touche pas à mon poste”. Il a expliqué que depuis la diffusion de la vidéo, il était menacé sur les réseaux sociaux et c’est la raison pour laquelle il avait souhaité venir s’expliquer.

Au final, on a eu un peu de mal à comprendre pour quoi il avait prononcé ces phrases, expliquant que “c’était dans l’euphorie du moment”. Face aux chroniqueurs qui s’étonnaient de l’entendre dire “Vive l’Algérie et le Maroc “dans un match où ces deux pas ne jouent pas, il n’a pas vraiment justifié cette phrase, tentant ensuite d’avancer que “Je vais bientôt niquer la France” voulait dire en réalité “J’ai niqué le Stade de France”.

A vous de juger, si les explications sont convaincantes. répondez en commentaire.

Source : Actu Forces de l’ordre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.