A Thiron-Gardais, une femme retrouvée morte chez elle depuis au moins vingt-quatre heures

A Thiron-Gardais, une femme retrouvée morte chez elle depuis au moins vingt-quatre heures

Une femme d’une cinquantaine d’années a été retrouvée morte par les gendarmes, vendredi, dans le logement qu’elle partageait avec son compagnon, dans le centre-bourg de Thiron-Gardais.

La présence des techniciens en identification criminelle de la gendarmerie a interpellé plus d’un Thironnais, vendredi après-midi. Une partie du centre-bourg a été neutralisée et déviée durant les investigations.

Au sein d’un logement du centre-bourg, les gendarmes venaient de découvrir le corps d’une femme d’une cinquantaine d’années, visiblement « décédée depuis au moins vingt-quatre heures », selon Rémi Coutin, procureur de la République de Chartres, joint hier.

Une nuit dans le même lit

Ce qui a inquiété les gendarmes est que cette femme ne vivait pas seule. Sa mort les a donc interrogés, compte tenu de la présence à son domicile de son concubin dans les heures qui ont précédé la découverte. C’est en interpellant cet homme pour conduite en état d’ivresse que l’affaire a démarré, vendredi après-midi.

Les gendarmes ont voulu aller prévenir sa compagne qu’ils l’emmenaient à la brigade quand ils l’ont trouvée morte allongée sur son lit. Selon toute vraisemblance, il se pourrait que son ami ait passé une nuit à ses côtés, sans se rendre compte qu’elle était décédée.

Le procureur confirme : « Il a été entendu comme témoin, il n’est pas suspecté. Sans doute que l’autopsie, qui sera pratiquée la semaine prochaine, confirmera la mort naturelle de la défunte. »

Source : L’Echo Républicain

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.