À Perpignan, un officier supérieur de la gendarmerie retraité, incarcéré pour viol et violences

imageLa cour d’appel de Montpellier examine la demande de remise en liberté d’un ancien officier lieutenant de la gendarmerie des Pyrénées-Orientales qui est accusé par sa compagne de viol et de violences./Thomas SAMSON AFP

La cour d’appel de Montpellier examine la demande de remise en liberté d’un ancien officier lieutenant de la gendarmerie des Pyrénées-Orientales qui est accusé par sa compagne de viol et de violences. Celui-ci est incarcéré depuis le mois d’août dernier.

À la retraite, un officier supérieur de la gendarmerie, qui travaillait en Occitanie, a été incarcéré au mois d’août dernier à Perpignan (Pyrénées-Orientales). L’individu est accusé de “viol” et de “violences aggravées contre son épouse. Selon le journal Midi Libre, celle-ci avait déposé plainte auprès d’une brigade des Pyrénées-Orientales, où réside aujourd’hui le couple. C’est ici également que son compagnon avait fini sa carrière avec grade de lieutenant-colonel.

En août dernier, elle avait alors dénoncé des violences physiques, psychologiques et sexuelles, évoquant notamment des coups, des humiliations mais également un rapport sexuel non consenti au début du mois. Incarcéré, l’ancien lieutenant-colonel a demandé sa remise en liberté : une demande qui est examinée aujourd’hui même par la cour d’appel de Montpellier (Hérault).

Ce dernier a indiqué qu’il acceptait de laisser la demeure du couple à sa compagne, à quitter le territoire départemental, et à ne plus entretenir de contact avec elle. La décision de justice doit être rendue le 19 septembre prochain.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *