60 ème anniversaire : En hommage à nos amis pieds-noirs et à leurs familles.

« Place d’armes » n’oublie pas !

5 juillet 1962, indépendance de l’Algérie.

60 ans déjà.

Impossible d’oublier ce jour-là.

Le 4 Juillet matin, ayant été informé par un ami commissaire de police, que la chasse aux Roumis allait commencer le 5 juillet au matin, je décide avec un petit groupe de camarades, de quitter Alger le soir même. Nos noms, comme beaucoup d’autres, figurent sur des

listes remises au FLN par nos Renseignements Généraux en application des accords d’Evian.

Nous avons la chance, grâce à une complicité, d’embarquer à bord d’un petit rafiot, le SIDI OKBA . Ce navire qui faisait du transport de troupe ne pouvait embarquer à l’époque que 600 militaires. Ce jour là, selon le commandant de bord il a embarqué 800 rapatriés et environ 400 passagers clandestins. Il y a du monde partout et il est difficile de circuler. Il fait très chaud. Rapidement il est impossible de trouver de l’eau potable. Quant aux toilettes, je vous laisse imaginer leur état.

Beaucoup de gens pleurent en regardant la côte algérienne s’éloigner lentement.

Enfin, nous sommes partis, le cœur déchiré pour Marseille. Heureusement la mer est très calme. Mais nous ne savons pas encore ce qui nous attend à l’arrivée. Nous ne sommes pas au bout de nos peines.

Ce n’est que le 6 juillet que nous

apprendrons ce qui s’est passé à ORAN.

Une page noire pour l’histoire de France.

Ce que tous les français doivent savoir :

L’Algérie sous la France 1954

.pdf

Download PDF • 1.72MB

Alain Barrière, Partir (juste à écouter…)

Source : Place d’Armes

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.