Une photo d’Emmanuel Macron avec un militant d’extrême droite embarrasse l’Élysée

Un cliché montrant Emmanuel Macron en compagnie d’Élie Hatem, connu pour ses positions monarchistes et d’extrême droite, a suscité plusieurs critiques politiques. L’Élysée tente de calmer le jeu et évoque un « accident ».

Capture d’écran 2019-12-14 à 01.00.05

L’image interpelle : Emmanuel Macron posant tout sourire au côté d’Élie Hatem. L’homme en question, avocat franco-libanais, est plutôt connu pour ses positions d’extrême droite et ses références à Charles Maurras.

Selon le Journal du Dimanche , il est un ancien membre de l’Action française et proche de Jean-Marie Le Pen. En 2014, Élie Hatem confiait même à Streetpress  ne pas être du tout républicain.

Que faisait donc cet homme avec Emmanuel Macron ? Dans un tweet, l’Union des étudiants juifs de France s’en est émue.

Capture d’écran 2019-12-14 à 01.04.05Certaines personnalités de gauche comme le député La France insoumise Alexis Corbière et l’eurodéputé Place publique (S&D) Raphaël Glucksmann se sont également indignées.

Capture d’écran 2019-12-14 à 01.05.04Capture d’écran 2019-12-14 à 01.05.39

Ce monsieur n’était pas invité par nous, mais chez nous

Selon Mediapart , la soirée s’est déroulée le 8 novembre dernier à l’Élysée lors d’une décoration de Jean-Paul Belmondo, Robert Hossein et du styliste Ralph Lauren. Questionné par le site d’information, Élie Hatem dit avoir été invité par [ses] amis Belmondo et Robert Hossein, à titre personnel et amical.

J’ai fait comme tout le monde, j’ai pris des photos et ai échangé quelques mots avec le chef de l’État, dit-il. Je l’ai félicité pour sa politique étrangère fidèle aux traditions diplomatiques de la France, poursuit l’avocat controversé.

De son côté, l’Élysée contacté par Mediapart reconnaît un accident. Ce monsieur n’était pas invité par nous, mais chez nous, poursuit le Château qui se dit victime d’une manipulation.

L’entourage d’Emmanuel Macron, qui précise que 200 personnes étaient présentes à la cérémonie, assure avoir fait des vérifications policières sur les invités mais ne pas avoir les moyens de vérifier le parcours politique de chacun. L’Élysée confie enfin à Mediapart qu’elle va engager une réflexion sur les listings des récipiendaires de décorations à l’Élysée pour éviter à l’avenir ce genre de situation.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>