Une église de la Manche vandalisée !

Plusieurs actes de vandalisme ont été commis à l’intérieur de l’église Notre-Dame de Carentan (Manche).

Eglise-vandalisée-dans-la-Manche-854x569Annie-France Fossard, 1re adjointe de Carentan-les-Marais, avec le père Pascal Langeard, curé de la paroisse Saint-Léon, devant le tableau qui a été vandalisée à l’église Notre-Dame de Carentan (Manche). (©Maryse BELLEUX)

Dans l’église Notre-Dame de Carentan (Manche), un tableau du XIXe siècle, inscrit à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques, a été sauvagement transpercé et déchiré.

« On situe l’événement entre la fin de l’après-midi de dimanche et le mardi matin », dit le père Pascal Langeard, curé de la paroisse Saint-Léon. « Je n’arrive pas à comprendre comment on peut faire cela », ajoute Annie-France Fossard, première adjointe de Carentan-les-Marais, qui a « déposé plainte auprès de la brigade de gendarmerie de Carentan-les-Marais. »

Car, comme l’église, les œuvres d’art que contient Notre-Dame appartiennent à la municipalité.

Le tableau vandalisé, signé L. Goubert, 1817, représente Louis XIII consacrant le royaume de France à Marie en 1635. C’est l’œil de Louis XIII qui a été sauvagement transpercé. Puis le vandale a continué son œuvre destructrice en déchirant le tableau vers le bas sur plus de vingt centimètres. Une longue éraflure termine ce désastre.

Détail du tableau vandalisé représentant Louis XIII consacrant le royaume de France à Marie, en 1635, signé L. Goubert, 1817.
Détail du tableau vandalisé représentant Louis XIII consacrant le royaume de France à Marie, en 1635, signé L. Goubert, 1817. (©Maryse BELLEUX)

Lire aussi : Manche : deux églises profanées et vandalisées, le diocèse de Coutances et d’Avranches condamne

D’autres dégradations

Cette dégradation n’est pas la première commise dans l’église Notre-Dame. Il y a une dizaine de jours, la porte du tabernacle de la chapelle de la vierge Marie a été fracturée, et quelqu’un a mis le feu à l’intérieur, brûlant une partie du capitonnage.

D’autres actes répréhensibles ont été commis cet été dans l’église, plus intéressés. Le père Pascal Langeard explique :

Un tronc était vandalisé presque tous les jours. Les personnes ont été identifiées par la gendarmerie, et la fermeture du tronc a été renforcée.

Cette fois encore, la brigade de gendarmerie est à l’œuvre pour retrouver le ou les responsables des dernières dégradations commises dans l’église. « Nous n’avons rien de nouveau pour l’instant, mais l’enquête est en cours », précise le major Meliot, chef de la brigade de gendarmerie de Carentan-les-Marais.

L’intérieur du tabernacle de la chapelle de la vierge Marie détérioré par un vandale qui y a mis le feu.
L’intérieur du tabernacle de la chapelle de la vierge Marie détérioré par un vandale qui y a mis le feu. (©Maryse BELLEUX)

De notre correspondante Maryse BELLEUX

Source : Actu.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>