Suicides dans les Forces de l’Ordre : Communiqué de Citoyen Solidaire –

 

Capture d’écran 2020-04-08 à 09.42.18

2017 – 2018 – 2019 – 2020…
Pour la 4ème année consécutive, nous publions, inlassablement ce compteur qui, tel un métronome irrégulier vient nous rappeler dans quelle détresse se trouvent nos policiers et gendarmes ainsi que les autres corps qui assurent notre sécurité.
Tous ces drames, nous les avons recueillis en provenance de différentes sources, parfois en lisant certains journaux, parfois, des collègues proches nous ont envoyé un message pour nous informer.
De son côté, la hiérarchie policière, dans un silence assourdissant, ne communiquait jamais sur les suicides dans ses rangs.
Plusieurs fois, j’ai vainement essayé d’entrer en contact avec le service communication pour avoir une confirmation ou infirmation avant de publier, mais toujours la même réponse : « aucune information disponible »
Le « compteur de la honte » aurait-il enfin atteint son objectif initial, attirer l’attention de nos têtes pensantes ?
Ont-ils enfin compris que si ce compteur s’appelle le compteur de la honte, c’est parce que c’était une honte de laisser tous ces braves partir, sans que jamais leurs supérieurs ne disent un mot compatissant à l’exception du sempiternel « Pour raisons personnelles. »
-
Or donc, quelle ne fut pas notre surprise en ce 7 avril 2020 de voir une annonce sur la page officielle de #PoliceNationale :
« C’est avec une immense tristesse que nous venons d’apprendre le suicide d’un policier de l’école nationale de police de Sens.
Soutien à sa famille, ses proches et ses collègues »
-
Quelques heures plus tard, après le deuxième drame de la journée, la page officielle de « Police nationale de Mayotte » publie également un communiqué :
« Aujourd’hui l’un des nôtres nous a quittés. Toutes nos pensées accompagnent sa famille, ses proches et collègues »
-
Est-ce là une nouvelle directive du ministère de l’intérieur ou bien une initiative des rédacteurs de ces pages officielles ?
Mystère …..
Toujours est-il que nous nous félicitons de ce revirement et de cette prise de conscience.
Mais il aura fallu 4 ans pour y arriver, 4 ans de silence officiel, 4 ans de déni, 4 ans de souffrance dans l’anonymat des familles.
Une porte vient de s’entrouvrir vers plus de transparence, espérons qu’elle ne se referme pas aussi vite qu’elle s’est ouverte.

Citoyen Solidaire

bandeau-Asso-APG-1024x91 Resized

D’années en années en ce qui concerne les suicides au sein des Forces de l’Ordre nous avons toujours eu un sensible équilibre entre les deux forces Police et Gendarmerie.

Notre publication du 18 décembre 2018

Depuis le 1er janvier 2018 à ce jour, 35 Policiers, 6 Policiers municipaux, 33 Gendarmes et 2 Douaniers se sont donné la mort.

Notre publication du 31 décembre 2019

Depuis le 1er janvier 2019 à ce jour, 58 Policiers + 1 tentative, 10 Policiers municipaux et 17 gendarmes se sont donné la mort.

En 2019 nous constatons déjà un écart du simple au triple entre Gendarmerie et Police.

Tout comme Citoyen Solidaire nous éprouvons des difficultés à entrer en contact, sur ce sujet, avec les services de communication de la Gendarmerie,  la hiérarchie  ne communiquant jamais sur les suicides dans ses rangs. Certaines associations, dites APNM, allant maintenant jusqu’à présenter leurs condoléances simples sans préciser la nature du drame ayant motivé ces condoléances.

Devant ces différences affichées nous restons un peu dubitatif.  Soit le Directeur Général de la Gendarmerie Nationale (DGGN) a pris les mesures adéquates pour faire cesser ces drames et dans ce cas le Directeur Général de la Police Nationale (DGPN) ferait bien de suivre son exemple ou …

« la Grande Muette » aurait-elle  repris du service ?

Ronald Guillaumont

président de l’APG

Suicide Resized

 

 

 

 

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

What do you want to do ?

New mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>