Traçage numérique « Stop covid » : habituer les Français à renoncer à leurs libertés fondamentales..

covid-19-tracking-gc3a9olocalisation-libertc3a9s-publiques-police-gendarmerie-gouvernement-coronavirus

Si le syndicat France Police – Policiers en colère ne veut en aucun cas minimiser la gravité de la pandémie liée au Covid19, il faut remettre le bilan dans son contexte.

A l’échelle mondiale, la grippe contamine chaque année environ 1 milliard d’individus. Les 3 à 5 millions de cas graves entrainent le décès de 290.000 à 650.000 personnes.

En France, annuellement, 2 à 8 millions de personnes contractent la grippe et 10.000 à 15.000 français en meurent.

A l’hiver 1918 / 1919, le virus H1N1 a tué entre 20 et 50 millions de personnes à travers le monde (grippe espagnole).

Pour l’heure, le bilan du covid19 en France frôlerait les 11.000 morts tandis qu’à l’échelle mondiale, la pandémie aurait fait 82.700 morts dans 192 pays.

S’il ne faut évidemment pas minimiser la gravité de cette pandémie de coronavirus, les chiffres indiquent que le Covid19 ne menace pas l’espèce humaine d’extinction. Dans ce contexte, les Français doivent-ils accepter de renoncer à toutes leurs libertés fondamentales ?

Le confinement est particulièrement attentatoire aux libertés collectives et individuelles, fondement de notre Etat de droit. Les Français se retrouvent dans la situation d’une personne condamnée, purgeant une peine de détention aménagée avec un bracelet électronique.

S’il s’agit là d’un mal nécessaire pour limiter la propagation de la pandémie, doit-on accepter d’être tracé, géolocalisé en temps réel ?

La position de notre syndicat France Police – Policiers en colère est claire : le confinement oui. Le tracking, non ! Profiter de cette crise sanitaire pour tenter d’habituer les Français à renoncer à toutes leurs libertés fondamentales est une faute morale et politique.

Plutôt que d’essayer de tracer la population, le gouvernement ferait mieux de fournir aux Français et aux policiers des masques, des gans, du désinfectant et des kits de dépistage covid19 en quantité suffisante..

Source : France Police

What do you want to do ?

New mail

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.