Paris: le préfet interdit les masques pour la manifestation

Situation inquiétante sur la capitale avec la prise d’une décision incohérente par le préfet de police.

11062b_cfc638d80bc64783841c7c1983b68c4e~mv2photo illustration

Le préfet de police Didier Lallement a selon nos informations pris une interdiction sur le port de masque pour la manifestation de cet après-midi, or celui-ci protège contre la covid-19. Un risque énorme lorsque nous savons que le virus est toujours actif et surtout présent.

Par ailleurs ces derniers jours il y a eu plusieurs clusters dans toute la France avec un léger rebond de contamination.

Extrait de l’arrêter préfectoral :

TITRE II MESURES DE POLICE APPLICABLES AUX ABORDS ET AU SEIN DES CORTÈGES, DÉFILES ET RASSEMBLEMENTS SE REVENDIQUANT DES « GILETS JAUNES »

Art.2 – Sont interdits à Paris les lundi 13 et mardi 14 juillet 2020 aux abords et au sein des cortèges, défiIés et rassemblements se revendiquant des « gilets jaunes », le port et le transport par des particuliers, sans motif légitime : – D’artifices de divertissement et d’articles pyrotechniques ; – Dans des conteneurs individuels, de substances ou de mélanges dangereux, inflammables ou corrosifs, au sens du règlement (CE) n » 127212008 du Parlement européen et du Conseil du 16 décembre 2008 susvisé, tels que l’essence, le pétrole, le gaz,l’alcool à brûler, le méthanol, la térébenthine, les solvants ; – D’objets destinés à dissimuler tout ou partie du visage afin de ne pas être identifié ; – D’équipements de protection destiné à mettre en échec tout ou partie des moyens utilisés par les représentants de la force publique pour le maintien de I’ordre public.

Vous pouvez le retrouver ici https://www.prefecturedepolice.interieur.gouv.fr/Nous-connaitre/Documentation/Arretes/Liste-des-arretes

Pourquoi une telle interdiction alors qu’un virus se promène toujours ?

Certainement pour la reconnaissance faciale en cas de problème et/ou de dégradation, en effet autoriser le port du masque ça voudrait dire autoriser d’autres masques moins discrets que celui chirurgical et qui pourraient être assimilés à du  » cacher son visage volontairement ».

Cependant le préfet de police prend un risque énorme, il pourrait même être vite jugé aux yeux des citoyens comme « accusation de mise en danger d’autrui volontairement ». Il est donc primordial pour les manifestants en l’absence de port de masque de respecter les gestes barrières au maximum.

N-P

Source :  Infolinetoulouse.com    

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>