« On ne se marre plus… » par Pierre Duriot

Capture d’écran 2020-07-06 à 16.26.47

Le 08 juillet 2020

« On ne se marre plus… ». Le titre est de moi car Pierre n’avait rien mis d’autre. Je sentais bien qu’il n’avait vraiment pas envie de se marrer. Même « pour de faux ». Tout comme nous. Alors j’ai pris la liberté d’ajouter ces cinq mots. //RO

Mélanie, la gendarme est morte. L’homme incriminé, au volant de sa voiture, a refusé de s’arrêter, à un premier contrôle de la gendarmerie à Colayrac. Il s’appelle…

Puis a il fait « demi-tour devant un barrage tenu par la police » et « fait un écart pour éviter la herse déployée et quitté la chaussée » puis « heurté violemment » la gendarme.

Le chauffard, qui s’appelle… est déjà connu des forces de police. Il conduisait sans permis, à plus de 130 km/h, sous l’emprise de stupéfiants, il venait de faire l’acquisition de 150 grammes de cocaïne ».

Il est aussi multi-récidiviste, plusieurs fois condamné, pour des délits routiers et liés à la drogue, il s’appelle…

Le nouveau ministre de l’intérieur l’a qualifié de « chauffard », mais voyez-vous, ce n’est pas juste un chauffard, c’est un repris de justice, dealer, violent, en permanence irrespectueux des lois de ce pays. Il a un prénom qui fait qu’il ne s’appelle pas, qu’il ne s’écrit pas non plus, même quand on le connaît, ça stigmatise et ça attise la haine. Car dans ce pays, la haine, ce n’est pas quand un voyou ampute et tue une gendarmette, c’est quand un journaliste ose mentionner le nom du voyou.

Sinon, il y a les mines contrites, les tweets compatissants et les marches blanches, ça c’est autorisé…

Source : Le Colonel.net

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>