Oise : un gendarme se suicide à la caserne à Méru

Deuil Grenade Gie

Méru. La compagnie de gendarmerie méruvienne avait déjà perdu trois militaires dans un accident de la route en décembre dernier. LP/F.C.

« C’est un coup dur, c’est dramatique », se désole un gradé du Groupement de gendarmerie de l’Oise. Mardi soir, un militaire du Peloton de surveillance et d’intervention de la gendarmerie (Psig) de Méru a mis fin à ses jours à la caserne. Agé de 39 ans, il s’est suicidé dans son logement avec une arme personnelle. En décembre dernier, cette unité avait déjà perdu d’un coup trois militaires lors d’un accident de la circulation. « Cela fait beaucoup, ça tombe sur la même unité », souffle-t-on au Groupement. Le gendarme qui a mis fin à ses jours lundi, pour des raisons a priori personnelles, avait d’abord servi en brigade à Cires-lès-Mello avant d’intégrer le Psig en 2012. C’est le troisième suicide d’un gendarme depuis 2014.

Source : Le Parisien

bandeau APG

L’Association Professionnelle Gendarmerie (APG) présente à sa famille ainsi qu’a ses camarades ses condoléances attristées.

bougie-carree600x400

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>