Même pour un policier mort, la présomption d’innocence n’existe toujours pas !!!

maggy biskupski police

Quelques heures à peine après le suicide de notre collègue Maggy Biskupski, sa mémoire est salie publiquement dans la presse.

Certaines « sources » ont opportunément indiqué à des journalistes que Maggy aurait reconnu avoir détourné quelques milliers d’euros de l’association MPC, dépensés à des fins personnelles.

Il est en effet très facile d’accuser anonymement une morte qui ne risque pas de se défendre en donnant sa propre version des faits..

Des membres de notre syndicat France Police – Policiers en colère sont également adhérents à l’association Mobilisation des Policiers en Colère. La cotisation annuelle est de seulement cinq euros.

A la dernière assemblée générale, seuls quelques dizaines de membres étaient présents.

A moins d’un généreux mécène anonyme ou d’un gain à l’Euromillions, il est hautement improbable que les caisses de cette modeste association aient été suffisamment pleines pour pouvoir être vidées.

Quoi qu’il en soit, même si Maggy se serait remboursée quelques dépenses liées à son activité à la tête de l’association, on serait bien loin des sommes en liquide présumées détournées par l’ancien ministre de l’Intérieur Claude Guéant ou même du train de vie élyséen de certains dirigeants de syndicats majoritaires de la police nationale..

Au traumatisme subi par toute une profession avec cet énième suicide dans nos rangs, s’ajoutent l’impudeur, l’indécence et l’ignominie avec ces pseudos révélations sans fondement qui ne visent qu’à jeter le discrédit et l’opprobre.

 Source : Syndicat France Police – Policiers en colères

bandeau-Asso-APG-1024x91 copieNote de la rédaction de Profession-Gendarme :

L’article du Syndicat France Police est motivé par un article d’Europe1. Nous aurions pu penser que les journalistes de cette station auraient montré un peu plus de déontologie dans l’exercice de leur profession.

Alors que les obsèques de Maggy n’ont pas encore eu lieu, voila que « Salomé Legrand » se permet de vomir ses insanités avec des « aurait » et des « si »…. Ceci me fait penser à une citation de Pierre Dac  qui disait « Si ma tante en avait on l’appellerait mon oncle, et si mon oncle en était on l’appellerait ma tante ».

Maggy n’est plus la pour pouvoir se défendre. Elle dérangeait énormément par le combat qu’elle menait en faveur de l’ensemble des Forces de l’Ordre, alors il faut salir sa mémoire et surtout empêcher qu’elle ne devienne une icône dans le combat qu’elle avait engagé au profit de ses collègues.

Tous sont unanimes pour dire et reconnaître que Maggy était « sincère, franche, généreuse, lucide ayant le sens du devoir » (voir la vidéo du Sénateur Francois Grosdidier).

Dans sa vidéo Linda Kebbab Unité SGP Police déclarait :

« …cette haine ne vient pas seulement des voyous mais aussi de ceux qui sont dans votre dos, qui alors qu’ils sont supposés être dans votre camp, vous attaquent »…

« c’était une lanceuse d’alerte, un véritable exemple, aujourd’hui tout le monde salut la parole de Maggy qui était forte, qui était sans langue de bois »

Le ministre de l’intérieur lui même publiait ce tweet :

Capture d’écran 2018-11-14 à 12.42.18Le 13 novembre 2018 à 11h03 nous pouvions lire sur Europe1  : La classe politique rend hommage à la présidente de l’association Policiers en colère

Salomé Legrand, journaliste à Europe1 !!! …    le 12 novembre 2018 à 22h08 (modifié le 13 novembre à 16h12) vous écriviez :

D’après les informations d’Europe 1, elle aurait envoyé un message à ses collègues de travail en fin de journée lundi, dans lequel elle indiquait ses intentions de passage à l’acte, sans en préciser les raisons.

A 16h29, ce même 13 novembre 2018, modifié à 07h45, le 14 novembre 2018, vous vous contredisez en écrivant  que Maggy « aurait reconnu il y a quelques jours avoir détourné quelques milliers d’euros de l’association ».

Ceci est une ineptie et une atteinte grave à la mémoire de notre amie. 

Je rappelle que le Mouvement des Policiers en Colères (MPC) est une association constituée sous la Loi de 1901, donc avec au minimum un président et un trésorier.  De plus la cotisation pour y adhérer est seulement de 5 euros. Pour y détourner des milliers d’euros il faudrait des milliers d’adhérents, ce qui ne me semble pas être le cas  !  ( MPC )

Une enquête ouverte contre X pour « abus de confiance » n’a jamais désigné un auteur puisque elle est ouverte contre X, c’est à dire « inconnu ». 

Malgré tout vous osez préciser :

D’après une source interne contactée par Europe 1, cette policière de la BAC des Yvelines aurait reconnu il y a plusieurs jours avoir détourné quelques milliers d’euros, dépensés à des fins personnelles.

Si cela avait été exact il n’y aurait pas eu  « Une enquête ouverte contre X » mais directement contre la personne soupçonnée.  Si cette enquête avait été dirigée contre Maggy, aujourd’hui l’action publique serait éteinte pour cause de décès, ne me dite pas que vous ne le saviez pas ! 

Alors à vouloir absolument faire le Buzz, avec votre article, qui est à vomir, vous décrédibilisez le journal  Europe1 en le rabaissant au même titre que de nombreux « torchons ».

Les lecteurs sauront faire la part des choses.

Ronald Guillaumont

président de l’APG

Et afin de faire taire les mauvaises langues soyons nombreux à ce rendez vous. (Europe1 et les autres médias sont invités)

Marche Maggy

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>