L’évadé du tribunal de Sarreguemines a été interpellé

Hélicoptère, chien pisteur, signalement à tous les policiers et gendarmes, appel à témoins… tous les moyens pour retrouver l’évadé du tribunal de Sarreguemines ont été mis en œuvre. Il a été interpellé le jeudi 9 août au soir.

1533849119Mathieu Anstett a fait se déployer de très importants effectifs de police et de gendarmerie à sa poursuite. Il a été arrêté le jeudi 9 août au soir. PHOTO capture Facebook

Hélicoptère, chien pisteur, signalement à tous les policiers et gendarmes, appel à témoins… tous les moyens pour retrouver l’évadé du tribunal de Sarreguemines ont été mis en œuvre. Il a été interpellé ce jeudi 9 août au soir.

Près de deux jours après sa spectaculaire évasion du tribunal de Sarreguemines, Mathieu Anstett, 21 ans, demeurait introuvable, jeudi en journée. Pour mettre la main sur le fugitif, condamné à quatre ans d’emprisonnement pour avoir commis un car-jacking à Meisenthal, la police de Sarreguemines, avec l’appui de la gendarmerie, a déployé les grands moyens. « Il serait très surprenant qu’il soit encore à Sarreguemines. Ce serait suicidaire. Il doit se trouver en zone gendarmerie, mais nous restons saisis de l’enquête », observait dans l’après-midi le capitaine Christian Fischer, officier de police judiciaire, qui coordonnait les opérations.

La diffusion du signalement du jeune homme, originaire de Wingen-sur-Moder (67), a inévitablement suscité des appels au commissariat de police, mais sans résultats.

Mercredi soir, toutefois, un habitant de Sarreinsming, qui se trouvait dans son jardin, a vu le jeune évadé qui lui a demandé la direction de Sarre-Union. Avisés, les enquêteurs se sont immédiatement rendus dans ce village, à cinq kilomètres de Sarreguemines. « Nous avons mené une opération commune avec les gendarmes. Un chien pisteur de Creutzwald a fouillé le coin. Mais les recherches étaient difficiles, en raison de l’obscurité naissante, de l’absence d’éclairage public et de la densité de ce secteur où poussent ronces et arbres », détaille le capitaine Fischer. Les policiers et les militaires ont également ratissé la voie ferrée à la sortie de Zetting.

« Des fonctionnaires ont vu le jeune homme s’engouffrer dans un bosquet. La zone a été neutralisée du mieux possible. » Le chien a arpenté le coin, en est ressorti et s’est dirigé le long de la voie ferrée jusqu’à Wittring. Il s’est arrêté devant un hangar désaffecté, qui a été passé au crible.

À la nuit tombée, un hélicoptère a surplombé le canal des Houillères de la Sarre et balayé le sol avec un projecteur. Rien.

C’est finalement jeudi soir que le fugitif a enfin été repéré… par un gendarme en congé qui se promenait sur un chemin forestier. Le militaire a alors alerté une patrouille. Et vers 21 h, les gendarmes de Lemberg ont cueilli le jeune homme à Soucht, un village situé à une trentaine de kilomètres de Sarreguemines. Interpellé, Mathieu Anstett a été transféré dans la soirée à la compagnie de gendarmerie de Sarreguemines, où il a été placé en garde à vue.

Source : DNA

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>