Les racailles tirent sur les pompiers ! Allo Macron ?

Phare-fouilleurCes derniers mois nous avons assisté à la détresse des policiers visés par la présomption de culpabilité raciste et le désamour d’un Christophe CASTANER, ex-ministre de l’Intérieur, totalement indifférent à leur mission pourtant essentielle pour notre protection.

Nous avons découvert cette scène jamais vue : des policiers jetant leurs menottes au sol par écœurement, pour dénoncer à juste titre le manque de soutien gouvernemental.

Cet acte de forte colère est le résultat de la honteuse attitude d’indifférence de l’État à l’égard des forces de Police, moins bien considérées que les voyous qu’elles arrêtent en prenant des risques. Ce manque de considération est d’une lâcheté sans nom.

A la détresse des policiers, s’ajoute la détresse des pompiers toujours là pour sauver des vies en mettant la leur en péril. Eux aussi sont oubliés par le Dandy-de-l’Elysée et son nouveau gouvernement uniquement réorganisé pour favoriser sa réélection en 2022.

 

Dans les zones de non-France la technique utilisée est au point et bien connue de la Police et des pompiers :

les bandes de casseurs, qui sont aussi des trafiquants de drogue, sont structurées en une hiérarchie de type maffieux (caïd chef de zone, caches disséminées, approvisionneurs, revendeurs, acheteurs, donneurs d’alerte en planque ou en scooter…) elles évoluent librement sur un territoire précis, où les policiers viennent rarement sur ordre des Préfets aux ordres (pour ne pas créer un problème…),

en représailles à une rare visite d’un véhicule de Police, ils mettent le feu à des poubelles ce qui déclenche la venue des pompiers,

une fois sur zone ces derniers sont entourés par un attroupement de « chances pour la France », puis insultés, voire agressés physiquement, pendant que le véhicule d’intervention est copieusement caillassé,

s’ils sont arrêtés par la Police, ils ne craignent rien car ils sont généralement mineurs et savent…qu’ils seront très vite relâchés !

 

Dans le contexte des zones de non-France, deux situations très graves, totalement inadmissibles, viennent de se produire, dans l’apparente indifférence du Dandy-de-l’Elysée, plus préoccupé par son image télévisuelle et les réponses vides de sens, qu’il formule à des questions préparées pour l’entretien du 14 juillet.

Le Dandy comprend tout, il sait tout, il a promis de se remettre en cause…. mais NON, RIEN NE CHANGE : même sourire narquois qui traduit mal l’état de sa repoussante suffisance.

C’est une technique de dialogue à la japonaise : le Japonais s’incline en poussant un petit « Hay » qui pourrait signifier « oui » mais en réalité cela veut dire qu’il vous a seulement entendu, pas compris !

 

A Etampes (Essonne – 91) nuit de mardi 14 juillet à mercredi :

Des pompiers sont intervenus dans la soirée, appelés pour éteindre des feux de deux-roues, dans le quartier de Guinette, où ils ont été pris à partie dès leur arrivée….

Plusieurs ont été visés par des tirs et l’un d’entre eux a été touché au mollet.

Faut-il que nos gouvernants soient en dessous de tout pour ne pas rétablir l’ordre dans ces cités infestées de voyous, et ne pas protéger ceux qui nous protègent !

 

A Melun (Seine et Marne – 77) soir du mercredi 15 juillet :

alors qu’il circulait sans casque sur un deux roues, une « chance pour la France » faisait des roues arrière (la vidéo existe) dans le quartier des Mézereaux, tant et si bien qu’il chuta,

vers 19h20 les pompiers sont appelés,

une fois sur place ils installent la victime qui saigne au bras dans leur véhicule pour pratiquer les premiers soins,

ils décident de l’emmener à l’hôpital mais il se débat et le père n’accepte pas cette décision,

les esprits s’échauffent tandis qu’une quinzaine de personnes entourent le camion en vociférant,

une poubelle est jetée sur le véhicule de secours, un rétroviseur est arraché d’un coup de panneau pour la circulation,

dans la cohue qui s’ensuit, une femme sapeur-pompier volontaire, est blessée au bras, alors qu’elle portait secours au blessé,

la Police est appelée et utilise…. du gaz lacrymogène pour disperser l’attroupement ! Non…. vous ne rêvez pas !

placé en garde à vue, le « jeune » est ressorti libre jeudi en fin de journée,

la femme sapeur-pompier volontaire, qui pratique cette activité en plus de son travail, s’en tire avec des contusions au bras et deux jours d’incapacité totale de travail (ITT) ; elle a porté plainte.

 

On peut facilement imaginer le désarroi et les conséquences psychologiques néfastes ressenties par les brigades de pompiers qui sont là « pour porter secours aux gens et non pour se faire agresser », dans des cités infestées de « sauvageons » sûrs de leur impunité !

Des scènes intolérables comme celles précitées se produisent tous les jours dans toute la France, dans des centaines de villes.

 

Comme la télévision se garde bien d’en parler en détails… ces faits n’existent pas, pour ainsi dire, dans les cerveaux formatés de beaucoup de téléspectateurs.

ALLONS-NOUS SUPPORTER ENCORE LONGTEMPS QUE TANT DE VILLES VIVENT DANS LA TERREUR ?

Il est temps de regrouper les partisans d’une France forte, pour structurer une Résistance politique réelle avec pour objectif

LA CHUTE POLITIQUE DE MACRON AU PLUS TARD EN 2022 CAR CELA NE PEUT PLUS DURER !

Michel SALANON

Source : Volontaires Pour la France

What do you want to do ?

New mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>