La gendarmerie se redéploie en Haute-Vienne

Illustration

Après les cantons, c’est au tour de la gendarmerie de revoir sa carte des départements. Objectif, mieux répartir son action et gagner en efficacité.

Longtemps liées au canton du département, les brigades de gendarmerie ont elles aussi fait l’objet d’une réforme territoriale. Dès le 1 er août 2016, une nouvelle carte sera appliquée en Haute-Vienne. Une réorganisation qui touche les 195 communes du département qui se trouvent en zone gendarmerie. « Les cantons ont bougé, les populations ont elles aussi bougé et les besoins ont évolué au fil du temps », justifiait le colonel Degez lors de sa présentation devant les membres et les représentants de l’association des communes rurales de Haute-Vienne.

Pour convaincre du bien fondé de cette redistribution des cartes, les hauts gradés de la gendarmerie ont dû user de diplomatie. « Il a fallu aller voir les maires et leur expliquer quelles étaient les meilleures dispositions à prendre pour optimiser notre action sur le terrain », explique le colonel.

Cette volonté d’optimisation concerne principalement les délais d’intervention des forces de gendarmerie sur le territoire, mais également la charge de population pour chaque compagnie, le niveau et les nouvelles formes de délinquances à gérer.

Trois compagnies redessinées

Les trois compagnies de Bellac, Limoges et Saint-Junien sont toujours présentes sur la carte de Haute-Vienne, mais leurs contours respectifs seront, dès le mois d’août prochain quelque peu modifiés.

La compagnie de Limoges, s’étendra désormais de Saint-Sulpice-Laurière au Nord, à Saint-Yrieix-la-Perche au sud, et de Nexon à l’ouest à Eymoutiers à l’est. Elle conservera ses cinq communautés de brigade mais celles-ci connaîtront une nouvelle répartition géographique. Elles seront ainsi basées à Ambazac, Saint-Léonard-de-Noblat, Saint-Yrieix-la-Perche (auparavant dans la compagnie de Saint-Junien), Solignac et Eymoutiers.

La compagnie de Bellac sera divisée en trois grandes communautés et s’étendra du Val-d’Issoire à l’ouest à Bessines-sur-Gartempe à l’est, de Chamboret au sud à Verneuil-Moustiers au nord.

La compagnie de Saint-Junien englobera la communauté de brigade d’Aixe-sur-Vienne, (jusque-là dans la compagnie de Limoges), Saint-Laurent-sur-Gorre et Saint-Junien.

Les communes qui changent de brigade

Dans le territoire couvert par la compagnie de Limoges, sept communes au total vont changer dès le 1 er août de communauté de brigade. Jourgnac et Saint-Maurice-les-Brousses vont désormais dépendre de Saint-Yrieix-la-Perche. Au nord de la zone, Jabreilles-les-Bordes, La Jonchère-Saint-Maurice, Saint-Léger-la-Montagne, Laurière et Saint-Sulpice-Laurière dépendront du pôle d’Ambazac.

Dans la compagnie de Saint-Junien, quatorze communes sont concernées par ce changement. Séreilhac sera rattachée à la communauté d’Aixe-sur-Vienne ; Lavignac, Flavignac, Les cars, Pageas, Châlus, Bussière-Galant, Dournazac, Chéronnac, Vayres et Videix à celle de Saint-Laurent-sur-Gorre ; Saint-Auvent, Cognac-la-Forêt et Sainte-Marie-de-Vaux dépendront de la communauté de brigade de Saint-Junien.

Cliquer sur l’image pour l’agrandir

 

Source : Le Populaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>