Condé-sur-Sarthe: Face à la résistance et la détermination des surveillants, les Gendarmes Mobiles quittent la prison

1-4

Après un deuxième jour de blocage à la maison centrale de Condé-sur-Sarthe, les collègues des deux surveillants victimes de l’attaque terroriste ce mardi, refusent toujours de reprendre le travail.

Après un début d’évacuation, durant lequel un surveillant a fait un malaise cardiaque après s’être fait gazer par les gendarmes, ce même surveillant qui avait prodigué les premiers soins à ses collègues blessés ce mardi, les 48 gendarmes mobiles ont quitté les lieux sans avoir pu déloger la centaine de surveillants qui bloquait l’entrée du centre pénitentiaire d’Alençon – Condé-sur-Sarthe. Le surveillant a été évacué vers l’hôpital afin d’y recevoir des soins.

Les surveillants demandent de meilleures conditions de travail. Ouest-France

Source : Actu Pénitentiaire

Communiqué du Collectif Autonome des Policiers Île de France – CAP IDF :

L’image de la police française a pris un sérieux et mauvais coup depuis le début du Mouvement des Gilets Jaunes.
Où est cette police que nos concitoyens applaudissaient, embrassaient aux lendemains des attaques terroristes de 2015 ?
Où est cette police adulée et reconnue comme étant des plus performantes quand il s’est agi de protéger nuit et jour notre pays contre les attaques de ces fanatiques qui n’ont pu concrétiser leurs scénarios morbides grâce à la réactivité des services spécialisés.
Nombre d’actes atroces ont ainsi pu être évités, et ce grâce aux forces de sécurité civiles et militaires.
Et chaque jour, nous, #fdo, militaires de tous corps, et tous les soldats et personnels des services publics voués aux besoins de la nation et de son peuple, nous répondons présents, quelles que soient les conditions, quelles que soient la dangerosité et parfois l’ingratitude des missions qui nous sont données d’accomplir.
La police française, connue pour son professionnalisme et ses compétences de par le monde, fait maintenant l’objet de nombreuses critiques quant à ses actes violents et répressifs dans les innombrables opérations de maintien de l’ordre qui s’enchaînent à un rythme infernal.
Les #Actes successifs des samedis franciliens et provinciaux des Gilets Jaunes nous mettent à plat. Les missions habituelles de la semaine remettent le couvert et voilà que nous sommes à présent confrontés à un mouvement social qui risque fort de s’étendre dans bien des domaines.
Nous présageons l’entrée en lice des syndicats de corporations qui ont toutes les raisons d’être en colère, en premier lieu nos collègues de la #Pénitentiaire qui ne supportent plus leurs conditions d’exercice. La baisse de leurs effectifs pour des raisons politico-budgétaires accentue la complexité de leur travail, à l’instar des autres corporations qui ont suivi le même chemin.
Nous entendons en boucle le Premier Ministre #EdouardPhilippe sur #BFM faire état de défaillances pour lesquelles toute la lumière sera faite. Oui des défaillances, il y en a, Monsieur, et ne cherchez pas ici l’erreur humaine qui consiste à dire qu’un maton aurait mal fait son boulot. Le lampiste n’a pas lieu d’être, l’auteur à l’origine de ce drame est tout trouvé : il est politique !!
Oui, la décision politique et l’orientation budgétaire font partie des facteurs aggravants qui ont permis cette attaque terroriste. Car il s’agit bien d’une attaque terroriste dans l’enceinte même d’un établissement pénitentiaire !! Un comble !! Inadmissible !!
Alors, oui, nos matons sont en colère. Comme nous autres ! A juste titre. Comme ils l’étaient déjà il y a un an, bernés par leur ministre de tutelle, Mme #Belloubet et le concours de quelques syndicalistes véreux.
Ils sont en colère et ils le font savoir.
Hier et aujourd’hui, ça a chauffé devant de nombreuses prisons. Nos collègues #CRS et #GM sont intervenus à plusieurs reprises et il y a eu des dégâts.
Après avoir matraqué des manifestants en jaune qui demandent à bosser dignement et être considérés comme il se doit (nous ne parlons ici pas des casseurs et agresseurs professionnels !), allons-nous démonter nos collègues de la Pénitentiaire quitte à les envoyer aux urgences hospitalières ? Allons-nous les gazer et les flash-baller ?
Nous n’allons tout de même pas nous enfermer dans cette impasse qui va nous embourber et nous salir de nouveau ? Nous n’allons pas être les vilains petits canards chargés de mâter la rébellion qui a pourtant ses raisons ? Nous n’allons pas nous laisser insulter de nazis répressifs sans foi ni loi, sans coeur ?
Nous en avons déjà suffisamment pris dans la gueule, au propre comme au figuré ! Y’en a marre et ça doit cesser !
Des Gendarmes mobiles gazent des surveillants pour acheminer le pain aux détenus. Quelle image donnons-nous là encore !? Nous ne méritons pas d’être ainsi traînés dans la bouillasse, dans ce merdier que certains se plaisent à alimenter de jour en jour…
A ce train, et si rien n’est fait, nous allons à la #GuerreCivile dans cette nation qui perd tous ses repères, qui nous intègre sur la même liste de pays considérés comme des dictatures au régime hyper-répressif.
La France serait donc dictatoriale aux dires de quelques chroniqueurs qui osent encore la ramener. Et ses forces de sécurité en pâtissent puisque, par essence, nous sommes le bras armé de cette République qui va à vaut-l’eau.
Un régime policier et répressif aurait été mis en place dans notre pays. Que nenni !!
La réactivité et la répression sont vives lorsqu’il s’agit de défoncer des manifestants souvent pacifistes mais qui n’écoutent pas les injonctions des autorités car ils en ont assez, car ils sont excédés et en colère. La répression est réactive quand il s’agit d’ouvrir les portes bloquées des prisons, quand il s’agit de faire reculer des Sapeurs Pompiers ou des infirmières.
Mais, mais la police répressive n’a pas les mêmes prérogatives dans les cités dites sensibles qui sont en ébullition, et qui, dans l’ombre et dans un calme tout relatif, attendent…le top… @#Actupenitentiaire
[Liens https et Fb]

#UPNI #CAPIDF

#POLICENATIONALE #PREFECTUREDEPOLICE
#UNIFORMESENDANGER #citoyensolidaire
#conditionsdetravail #manquedeconsidération
#ministredelinterieur #ministredelajustice
#crise #blocus #manifs #ERIS #CRS #GM
#organisationssyndicales

https://actupenit.com/…/conde-sur-sarthe-face-a-la-resista…/

https://www.facebook.com/607722206101775/posts/1099262056947785/

https://www.facebook.com/607722206101775/posts/1099512790256045/

Source : Collectif Autonome des Policiers Île de France – CAP IDF

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>