C’est pas juste, non, ça ne l’est pas !!!

Résultat de recherche d'images pour "police c'est pas juste"

En surfant sur le Net, j’ai voulu vous faire partager un texte, écrit par un camarade aujourd’hui Policier et qui a connu également la Gendarmerie.

Avec ce texte ce camarade nous fait part de ses états d’âme en raison des circonstances actuelles. En partageant celui-ci je voudrais rappeler au plus grand nombre l’état d’esprit de notre population au moment des attentats de « CHARLIE ».

Si l’individu est doué de réflexion et d’intelligence,  le peuple serait-il inconstant ? 

A vous de me le dire.

Résultat de recherche d'images pour "police c'est pas juste"

 

Je suis Policier, affecté en CRS depuis bientôt 6 ans.
J’ai été Gendarme Adjoint Volontaire pendant 3 ans.

J’ai toujours été affecté en île de France bien que je puisse dire que je connais un peu la situation globale du pays de part les déplacements effectués un peu partout sur le territoire national en étant affecté en Compagnie Républicaine de Sécurité.

Je suis entré dans ce corps de métier ( celui des Forces de l’Ordre ) par vocation, par envie de « mettre les méchants en prison et de protéger les honnêtes gens », du moins c’était l’idée au début…

Puis il y a eu le « choc », celui de la confrontation avec la réalité. Mon idéalisme, mes croyances naïves se sont écrasés contre le mur du réel.

On m’a déjà menacé de mort avec des armes, on m’a déjà foncé dessus, on m’a insulté, on à tenté de me faire brûler… Alors que je tentais d’être utile à la société.

Et le pire dans tout cela, ce n’est pas ce que je viens d’énumérer, non, cela en effet on s’y prépare quand on entre dans les Forces de l’Ordre… Non, le pire ça à été ce fameux jour Place de la République le 16 septembre 2016…

Ce jour la, on à fait brûler des amis devant moi à coup de cocktails Molotov (on me dira que la cause, la lutte contre la loi travail justifie ça…) Mais non, RIEN ne justifie de faire brûler un être humain vif !  Et chose qui me hantera jusqu’à la fin de ma vie : La foule.

Je dis bien la foule tout autour qui hurlait son approbation comme le peuple romain le faisait lors des mises à mort de gladiateurs dans le Colisée.

Je peux concevoir qu’il y à des « ennemis » prêt à nous tuer. Mais voir ces gens, des vieux, des jeunes, des parents, bref monsieur et madame tout le monde devenir électriques et hurler « Morts aux flics ! Cramez les ! »… Ils étaient prêt à nous voir étendu au sol, définitivement, à nous effacer de l’existence…

Condamné à protéger des gens qui me haïssent par ce que je suis un flic. De quoi créer un paradoxe terrible dans votre esprit.

Pire du pire, certains collègues se retrouvent aujourd’hui sur le banc des accusés pour avoir tenté comme ils pouvaient de nous défendre, de faire en sorte qu’on soit pas lynchés car leur riposte à blessés des « manifestants ». On aurait du les laisser nous tuer, c’est vrai… Cela aurait moins fait pleurer dans les chaumières.

Visiblement pour les Français il est « acceptable » de mourir quand on est policier.

Ce jour la, le Policier que j’étais est mort en effet. Il ne reste vaguement qu’un fonctionnaire qui accompli son métier pour avoir un salaire.

J’ai suivi de loin l’affaire Traoré, l’affaire Luhaka (théo)… et la j’ai repensé à Cyril et Boris, au couple de collègue tué a Magnanville, aux gendarmettes tuées par ce maniaque à coup de sabres, les collègues brûlés vifs à Viry Chatillon quelques temps après mon aventure personnelle Place de la République…

Il y a encore quelques jours, un collègue CRS tué et traîné sur plusieurs mètres sur le capot d’une voiture par quelqu’un qui l’avait reconnu…

Dans un cas les Français se sont émus, ont cassés, ont débattus… Dans l’autre cas, dans les journaux il y a juste eu une vague information, limite à coté de la rubrique « chien écrasé ».  Pas un seul élan fraternel de nos compatriotes… rien… de l’indifférence… ou au mieux un regard gêné. Pourtant, pour « Théo », pour Traore, pour les Zyed et bouna… la les gens ont su se mobiliser.

C’est pas juste, non, ça ne l’est pas.

Je suis la, en tenue, j’observe et fait simplement ce qu’on me demande sans en faire plus et j’attends… j’attends que notre société s’embrase, car aujourd’hui j’en suis certain, les bidons d’essence sont renversés à travers tout le pays, il ne manque que l’allumette qui embrasera tout et où les gens s’entre tueront pour finalement si peu…

Résultat de recherche d'images pour "c 'est pas juste"

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>