Les vacanciers retrouvent leur résidence varoise squattée, la situation dégénère

La famille a dû passer une nuit dans sa voiture.

La famille a dû passer une nuit dans sa voiture.
Photo franz chavaroche

Mauvaise surprise pour une famille lyonnaise venue passer le week-end pascal dans sa résidence secondaire du Luc.

Arrivée à destination, elle découvre que sa maison est squattée. Toutes les serrures ont été changées.

Après une nuit passée dans sa voiture, la famille se rend, ce samedi matin, à la gendarmerie du Luc. Mis au courant de ce délit d’occupation illégale, le parquet donne rapidement l’autorisation aux gendarmes de mettre le ou les squatteurs à la porte.

La brigade du Luc se rend sur les lieux avec le renfort du PSIG de Draguignan. Mais l’intervention dégénère. Le militaire entré en premier dans la résidence est attaqué par l’american staff de l’homme qui est à l’intérieur. Blessé au genou gauche, il est actuellement aux urgences.

A l’arrivée des gendarmes, l’occupant illégal a tenté de se suicider. Il a été hospitalisé au centre hospitalier de Draguignan.

La famille, dont le week-end a décidément mal tourné, ne va pas pouvoir profiter de sa résidence tout de suite.

A l’heure où nous écrivons ces lignes, le maître chien est attendu pour sortir l’animal agressif de la maison.

Source : Var Matin

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.