Ce que l’on sait de Ziyed B., l’assaillant de 39 ans abattu à Orly

Ziyed B.l’homme abattu à Orly par les militaires qu’il avait agressés.LE PARISIEN

Ziyed Ben Belgacem, l’homme abattu samedi à Orly était très défavorablement connu des services de police et de renseignement. Les motivations de son geste restent néanmoins encore à déterminer.

Qui est l’assaillant qui a agressé des soldats de l’opération Sentinelle à Orly, ce samedi matin, avant d’être abattu ? Selon nos informations, l’auteur de l’agression s’appelait Ziyed Ben Belgacem. Il n’était pas fiché S, mais connu pour des faits de droit commun et de radicalisation. Il serait déjà très défavorablement connu et ferait l’objet de «44 signalements au fichier du TAJ (traitement des antécédents judiciaires)», selon une autre source policière.

Ce Français, âgé de 39 ans, est né à Paris et vivait dans le Val-d’Oise. L’assaillant était connu pour de nombreux de vols et de vols avec violences et ce depuis son plus jeune âge. Son casier comporte «neuf mentions» pour des faits de droit commun. Il était placé sous contrôle judiciaire du Tribunal de grande instance de Paris pour une affaire de vol à main armée. Ce qui le plaçait automatiquement dans la liste des fichés «J» au Fichier des personnes recherchées (FPR)

Pas de quoi établir une fiche S

Selon nos informations, lors de son passage à la maison d’arrêt d’Osny (Val-d’Oise) en 2013, il avait été repéré comme «en train de se radicaliser». Une fois instauré l’état d’urgence en novembre 2015, la Direction générale de la Sécurité intérieure (DGSI) avait opéré des vérifications à son sujet, sans pourtant trouver de quoi le ficher S. Une perquisition administrative effectuée en 2015 n’avait elle non plus rien donné. Il s’était néanmoins vu, à l’époque, interdit de sortie du territoire français.

Ziyed B. a un passé de braqueurs de banques. En 2001, il a été ainsi jugé devant la cour d’assises du Val-de-Marne, pour vols avec armes et tentatives de vols avec armes. Alors âgé de 22 ans, Ziyed B a participé à une série de casses à Massy (Essonne), Asnières-sur-Seine (Hauts-de-Seine) et Boissy-Saint Léger (Val-de-Marne). C’est suite à ce dernier braquage raté qu’il sera identifié et interpellé à l’époque des faits en 1998.

EN IMAGES. Homme abattu à Orly : l’aéroport évacué

Source et Diaporama  : leparisien.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>