Bretagne. Il disparaît d’un Ehpad et passe la nuit dehors, le chien des gendarmes le retrouve

Un homme de 84 ans a été retrouvé peu avant 7 h, ce mercredi matin, après avoir passé la nuit dehors. C’est le chien de la gendarmerie qui l’a retrouvé, allongé dans un fossé et en légère hypothermie.

L’intervention de section cynophile du Groupement de Gendarmerie d’Ille-et-Vilaine a permis de retrouver une personne saine et sauve, ce mercredi 12 février.
L’intervention de section cynophile du Groupement de Gendarmerie d’Ille-et-Vilaine a permis de retrouver une personne saine et sauve, ce mercredi 12 février. | ARCHIVES
C’est en soirée, ce mardi 11 février 2020, que la disparition d’un résident a été constatée par l’équipe de l’Ehpad du Bignon, à Pleugueneuc (Ille-et-Vilaine), entre Saint-Malo et Rennes. L’homme, âgé de 84 ans et vulnérable, n’est pas dans sa chambre et les recherches effectuées au sein de l’établissement sont infructueuses.

Le résident est introuvable, le personnel s’inquiète et les gendarmes sont alertés peu après 1 h du matin ce mercredi. Plusieurs gendarmes de la brigade de Combourg et une équipe cynophile basée à Rennes sont mobilisés. « Les premières recherches ont été effectuées à son domicile, situé dans la commune, en présence des pompiers. Cela n’a rien donné », précise le commandant des gendarmes de la compagnie de Saint-Malo, Emmanuel Aubry.

Allongé dans un fossé

Il fait nuit et les recherches sont compliquées, mais les gendarmes continuent. C’est finalement le chien spécialisé dans la recherche de personnes qui découvre le résident allongé dans un fossé, peu avant 7 h, à un kilomètre de l’Ehpad. « Heureusement il était en vie, en légère hypothermie », rajoute le commandant. « Les effectifs ont travaillé toute la nuit et cet excellent travail mérite d’être souligné. »

Le rôle des chiens est important pour les gendarmes, que ce soit pour les recherches de personnes ou de stupéfiants. Début février, à Rennes, Esko et Frimousse, deux chiens du groupe d’intervention cynophile ont reçu la médaille de la défense nationale, pour leur longue carrière au service de la gendarmerie.

Source : Ouest-France

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>