« Au royaume des aveugles les borgnes sont rois » – dictature et collaboration aveugle ?

justice-65

Le Syndicat « France Police » nous informe qu’au 16 avril à 17 heures les forces de l’ordre ont procédé à 12,6 millions de contrôles et relevé 762.106 infractions, permettant au passage à l’Etat d’encaisser un joli pactole de 102 millions d’euros ! (voir ce LIEN)

A la suite de cette info un officier supérieur de la gendarmerie nous fait un commentaire plein de bon sens et de vérités sur la situation actuelle.

Nous espérons que beaucoup de nos camarades et collègues des Forces de l’ordre en prendront acte :

 

Le constat ci-dessus est certes accablant mais les forces de l’ordre de terrain ne devraient-elles pas se poser des questions sur leur action et leurs propres responsabilités ?

Doivent-elles obéir aveuglément à des préfets dont certains de leurs prédécesseurs sous le régime de Vichy ont rempli les camps de concentration nazis, et qui pouvaient parfois exciper de la pression de l’occupant alors qu’aujourd’hui le confinement est juste le résultat de l’impéritie du gouvernement qui cherche à la masquer (sans jeux de mots) par un confinement général aveugle, bien pire qu’un contrôle judiciaire pour les délinquants ?

Même si ce n’était pas, loin de là, un mouvement général, sous le dit régime de Vichy certains escadrons de Gendarmerie sont passés au maquis avec armes et bagages de même que des brigades territoriales participaient à la résistance sur leurs circonscriptions, de même que certains policiers.

Alors qu’est ce qui empêche un contrôle intelligent des honnêtes citoyens et un contrôle inflexible des véritables fauteurs de troubles dans les zones connues de non droit si ce n’est la lâcheté des responsables politiques et le manque de courage et d’honneur des responsables des forces de l’ordre.

C’est naturellement plus confortable de verbaliser la grand-mère de 80 ans que le dealers de Seine St Denis, peut-être responsables de l’encombrement des hôpitaux de ce département, ou plus agréable d’agir de même en haute montagne ou au bord de mer à l’encontre de personnes qui ne représentent aucun danger sanitaire pour quiconque.

Il est urgent que les personnels d’active de tous grades de la police ou de la gendarmerie prennent conscience de ce qu’on leur fait faire et manifestent leur désapprobation à tous les niveaux sinon il est à craindre que la facture ne soit lourde et que la fracture ne s’amplifie malgré les quelques tentatives, bien illusoires, pour renouer le dialogue avec des citoyens écœurés de telles pratiques.

Il serait temps aussi d’ouvrir les yeux sur ce que l’état d’urgence sanitaire permet contre le bien-être et la santé de la population au lieu de la protéger. Des ordonnances levant tous les obstacles administratifs à l’implantation de nouvelles antennes, en particulier 5 G, l’arrêté autorisant pendant le confinement la dispersion de pesticides jusqu’à 3 mètres des fenêtres des confinés, le décret Rivotril permettant l’assassinat des personnes âgés, etc…

Que ces ex-camarades ou ex-collègues gardent à l’esprit que lorsqu’ils auront quitté l’uniforme et qu’ils ne seront plus utiles à la mafia qui gouverne la France ils redeviendront des « riens » soumis à la dictature que par leur collaboration aveugle ils imposent aux français.

What do you want to do ?

New mail

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>