Arbois Gendarmerie : plus d’escroqueries, mais moins de cambriolages

Les gendarmes de Poligny et Arbois ont dressé le bilan 2016 de leurs actions : de grosses variations mais 3 morts de moins sur les routes.

Les violences physiques, sexuelles, menaces ont augmenté<br />
de 25% selon le commandant Aubry et le major Biever.
Les violences physiques, sexuelles, menaces ont augmenté de 25% selon le commandant Aubry et le major Biever. –

Gendarmes. Faits divers. Délinquance.

« Les vingt gendarmes présents sur la communauté de brigades de Poligny, qui comprend les brigades de Poligny et Arbois, sont intervenus à 853 reprises en 2016 (+ 15%) ». Le major Stéphane Biever, commandant de cette communauté de brigades a constaté un nombre d’interventions en hausse mais bien souvent aussi du taux d’élucidation. Concernant les atteintes volontaires à l’intégrité physique (violences physiques, sexuelles, menaces, etc) 72 faits ont été recensés en 2016 (+25%). 93 % ont trouvé une solution. Dans la catégorie « atteintes aux biens » (vols, cambriolages, destructions, dégradations) 250 faits ont été enregistrés en 2016 (-20%),19 % ont été élucidés.

Plus 30 % pour les escroqueries

Du côté des escroqueries et infractions économiques et financières (faux en écriture, fausse monnaie, contrefaçons, cartes bleues, etc.) 55 dossiers ont été ouverts (+30%), environ un tiers ont trouvé une réponse. Enfin, concernant les recel, proxénétisme, stupéfiants, environnement, travail illégal, 82 faits ont été relevés (+40%). Le taux d’élucidation est surtout remarquable :100 %. Les gendarmes polinois et arboisiens ont également relevé des infractions routières.

3 morts de moins qu’en 2015

151 concernaient la vitesse, 50 l’alcool et 10 des produits stupéfiants. 11 accidents de la circulation ont été traités sur le territoire de la communauté de brigades (1 mort, un piéton inconnu du côté d’Arbois et 16 blessés). Le bilan 2015 comptait 4 morts et 11 blessés.

La communauté de brigades de Poligny agit sur un territoire représentant 16 000 habitants, soit l’équivalent de 850 personnes par gendarme. 12 personnels sont domiciliés sur la cité de Pasteur et 8 sur la cité de Travot. Une nouvelle caserne va sortir de terre à Arbois. À Poligny, ce sont trois logements qui sont en cours de construction.

Source : Voix du Jura

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>