Yvelines : deux policiers mis en examen pour le vol d’une moto saisie

Un-policier-660x465

Un policier. Image d’illustration.cocoparisienne / Pixabay

Deux policiers de Mantes-la-Jolie, dans les Yvelines, ont récemment été mis en examen et suspendus de leurs fonctions pour avoir, à l’automne dernier, volé une moto de motocross saisie et qui devait être détruite.

C’est en ce tout début de semaine que l’on apprend que deux policiers de Mantes-la-Jolie, dans les Yvelines, ont récemment été mis en examen pour avoir volé une moto de motocross. Le deux-roues aurait été dérobé à l’automne dernier. Préalablement saisi, il était alors destiné à être détruit.

Une information judiciaire a été ouverte, rapporte BFMTV.COM, et mercredi dernier, ces fonctionnaires âgés d’une quarantaine d’années chacun ont été mis en examen pour “détournement de bien placé sous main de justice par personne dépositaire de l’autorité publique”. Ils ont également été suspendus des fonctions qu’ils occupaient jusqu’alors.

Une moto de motocross volée après saisie alors qu’elle devait être détruite

Dans le détail, fourni par une source judiciaire, l’un de ces policiers a été mis en examen pour “faux et usage de faux”, et l’autre pour “violation du secret professionnel et révélation d’information sur une enquête à une personne susceptible d’être impliquée”. Tous deux ont été placés sous contrôle judiciaire.

“Ces deux hommes n’ont plus rien à faire dans la police”

Cité par Le Parisien, un policier appartenant au même commissariat que les deux mis en cause ne cherche pas à les excuser : “C’est un acte sans intelligence. Ces deux-là ont brisé leur carrière pour voler un objet sans grande valeur. La moto en question ne valait que 800 euros”. L’un des deux policiers aurait dérobé l’engin pour le remettre à son collègue, qui se trouve être féru de motocross.

Une autre source ne s’explique pas qu’aucune tentative de profit n’ait été réalisée ici : “C’est d’autant plus incompréhensible que les deux policiers n’ont jamais tenté de revendre cette moto et n’ont tiré aucun profit de ce vol”. Du côté de la direction, on se veut clair quant au devenir de ces deux suspects au sein des forces de l’ordre : “De toute façon, leur carrière est terminée. Ces deux hommes n’ont plus rien à faire dans la police”.

Source : 24matins

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.