Yvelines : Des policiers se réfugient chez un riverain pour éviter un lynchage par une trentaine d’individus

Les faits se sont produits à Cantaloup-les-Vignes dans les Yvelines, dans la nuit du samedi au dimanche 17 juillet. Deux policiers ont été pris à partie par une trentaine d’individus lors d’un guet-apens. Ils ont dû se réfugier chez un riverain.

Dans la nuit du samedi 16 au dimanche 17 juillet 2022, une patrouille de police a été victime d’un guet-apens à Chanteloup-les-Vignes. Les forces de l’ordre avaient été appelées pour un feu de véhicule. Mais une fois sur place, elles ont été prises à partie par une trentaine d’industries.

Des projectiles ont été lancés dans la direction des agents. Ils ont ensuite été poursuivis. Les deux agents ont frappé à la porte d’un riverain afin de se mettre à l’abri en attendant les renforts. « Ils en ressortent sains et saufs mais le choc psychologique est important, ils ont eu très peur », a confié François Bersani, secrétaire départemental du Syndicat général de la police (SGP) pour les Yvelines.

C’est la deuxième fois en deux semaines que des policiers sont violemment pris à partie à Chanteloup-les-Vignes.

Le SGP 78 réclame à ce que la circonscription dont dépend la commune soit classée comme quartier de reconquête républicaine (QRR) afin d’obtenir davantage de moyens humais et matériels. « La police est souvent en sous-effectif sur notre secteur, c’est évident qu’à un moment donné, il faut donner les moyens », a déclaré la maire Catherine Arenou

Source : Actu Forces de l’ordre

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.