Voler, ce n’est pas bien… quoi que, parfois c’est utile.

  • 12 octobre 2021

Introduction

Si nous sommes pris par les « élites » pour les « idiots » que nous sommes devenus, c’est à nous seuls qu’il appartient de ne pas le rester.

Chers nouveaux lecteurs, permettez-moi, en quelques lignes, de « planter le décor ». Pour les plus anciens, vous pouvez passer directement au sujet du jour.

Les évènements que nous subissons et que nous allons encore subir sont annoncés sur ce blog, depuis 2012. Je n’utilise pas de boule de cristal, mais je collecte et recoupe énormément d’informations. Cela me permet d’extraire les plus pertinentes. Ce recul m’amène à formuler des anticipations cohérentes.

Accéder à une masse d’informations souvent payantes, les vérifier, les trier, prends beaucoup de temps. Dans la vie, il n’y a pas de repas gratuit. Mon travail de lanceur d’alertes à un coût et donc un prix. J’offre gratuitement à un large public, un grand nombre de billets qui traitent de l’écume des choses. Pour m’aider à poursuivre ce travail, je ne demande pas de dons et n’ouvre pas de « cagnotte ».

Si vous êtes prêts à regarder en face une réalité, parfois dérangeante, mais toujours porteuse d’espoir, abonnez-vous aux « Rendez-vous d’Hubert ». En plus de bénéficier de solutions pratiques pour affronter sereinement la période compliquée qui est devant nous, ce sera votre manière de m’aider concrètement à améliorer la qualité de mon travail.

Sujet du jour : Le fisc est toujours gagnant.

Comme notre cher personnel politique dans son ensemble aime à le rappeler : « En France, nous sommes dans un état de droit ». Dans un état de droit, il ne faut pas voler. Cette infraction est même punie par la loi (articles 311-1 à 311-11du code pénal).

Ça, c’est pour le principe, car… dans « la vraie vie »… imaginons, j’écris bien I NA GI NONS, que je sois un employé de banque. Par le plus grand des hasards, je me trouve en possession de fichiers, les banquiers laissent souvent trainer les fichiers, c’est bien connu !!! Dans ceux-ci figurent des noms de clients ayant « oubliés » de déclarer des revenus financiers importants à l’administration fiscale. Lors d’une perquisition dont je fais l’objet, la police découvre lesdits fichiers… qu’elle transmet à la justice… qui la transmet à l’administration fiscale… qui les utilise pour poursuivre les délinquants financiers. Quelle imagination… quoi que.

Attendez, cette « histoire vraie » n’est pas finie. L’administration fiscale entame alors, logiquement, une procédure à l’encontre des fraudeurs. Leurs avocats, pensant certainement : « Nous sommes dans un état de droit et les « brigades du fisc » ne peuvent utiliser des pièces issues d’un vol de documents à la banque », plaident cet argument. Celui-ci est balayé par la cour d’appel, puis par la Cour de cassation.

Moralité : fraudeurs de tous poils, ne vous croyez pas à l’abri d’un « simple vol de fichier » dans lesquels votre nom apparaitrait. C’est un moyen de preuve licite. N’oubliez pas que l’article L 101 du Livre des procédures fiscales dispose : « L’autorité judiciaire doit communiquer à l’administration des finances toute indication qu’elle recueille, à l’occasion de toute procédure judiciaire, de nature à faire présumer une fraude commise en matière fiscale ou une manœuvre quelconque ayant eu pour objet ou pour résultat de frauder ou de compromettre un impôt ».

Coucou, c’est  Madri. Bonjour les amis. Puisque vous êtes là, je vais murmurer à votre oreille, en même temps qu’à celle d’Hubert, une histoire qui m’a bien fait rire. Le rire, c’est comme l’amour, on n’en a jamais trop et il doit être partagé .

Le « QR code présidentiel », autrement dit le « passeport vaccinal de Manu 1er », s’est récemment retrouvé « en copie libre » sur les réseaux sociaux. Mais que fait la police ? On ne sait pas encore s’il s’agit d’un vol de fichiers. C’est ballot, non ?

« Les années apprennent peu à peu, à tout homme, que la vérité seule est merveilleuse »

(Maurice Maeterlinck)

Chers lecteurs, fraudeur ou pas, je vous aime et vous salue.

Source : Sérénité Patrimoniale

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.