Visite d’Emmanuel Macron à Dormans et Epernay : un arrêté pour interdire toute manifestation

Alors que le président de la République est attendu à Dormans et Epernay ce jeudi 14 novembre, le préfet de la Marne a pris un arrêté pour interdire tout rassemblement à Epernay et dans les 11 autres communes traversées par Emmanuel Macron.

870x489_macron

Emmanuel Macron vient notamment à Epernay pour rencontrer des élus locaux. © Maxppp – Thomas Padilla
Épernay, France

La visite du président de la République Emmanuel Macron ce jeudi 14 novembre à Dormans et Epernay s’accompagne d’importantes restrictions de circulation dans la capitale du Champagne mais aussi d’un arrêté préfectoral pour interdire tout rassemblement. L’arrêté du préfet de la Marne interdit toute manifestation sur le périmètre de 12 communes, dont Dormans et Epernay, « considérant les appels à manifester sur les réseaux sociaux ».

La crainte d’une manifestation de gilets jaunes ?

L’interdiction est valable sur tout le tracé du cortège du président de la République, de 9 h à 20 h et le préfet de la Marne invoque dans son arrêté les risques liées à des « manifestations non déclarées ».

Capture d’écran 2019-11-13 à 22.45.57Capture d’écran 2019-11-13 à 22.46.18Capture d’écran 2019-11-13 à 22.47.44Capture d’écran 2019-11-13 à 22.49.02Capture d’écran 2019-11-13 à 22.50.23

La CGT d’Epernay en colère

L’union locale CGT d’Epernay avait déposé vendredi une demande en préfecture pour manifester ce jeudi 14 novembre sur l’Avenue de Champagne, à l’occasion de la venue du président de la République, et appeler au rassemblement. Manifestation interdire donc. Ce qui met en colère la secrétaire générale de l’union locale Chantal Berthelemy : « les organisations syndicales, on est pas des terroristes… en plus quand même à Epernay à chaque fois nos manifestations il y a jamais eu de problème! ».

La délégation de la CGT qui devait être reçue en sous préfecture d’Epernay ce jeudi ne s’y rendra finalement pas. En revanche, la CGT manifestera bien ce jeudi devant l’hôpital Auban Moët d’Epernay à 9 h, pour dénoncer les conditions de travail dans les hôpitaux publics.

Source : France Bleu

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.