Vifs échanges entre le député Gaël Le Bohec et la présidente de l’association Bretagne Piquée au Vif soutenue par ses adhérents

Dans le cadre du projet de Loi Castex, la boite à courriel du député ayant été probablement saturée par des messages de protestations, voici un aperçu de ce qui a pu s’échanger :

Le député LREM répondait à la présidente de l’association BPAV en ces termes :

Le 30/12/2021 à 23:57, Gaël Le Bohec a écrit :

Vous avez raison…rester dans une boucle ou tout le monde ??? d’accord, comme cela pas de contre argumentation et encore moins d ouverture…

Comme je le dis et écrit, j estime que nous avons tous le devoir d échanger en particulier avec les personnes qui ne sont pas d accord avec nous, manifestement pas votre cas…alors restez entre vous puisque vous avez au sein de votre cercle, et uniquement au sein de celui-ci, raison…

GLB

Sophie adhérente de l’association BPAV répondait à son tour au député par une très longue et jolie lettre :

Monsieur Le Bohec,

Recevoir des copiés/collés vous agace et je peux le comprendre. J’espère cependant que vous avez pris la peine d’en lire un en entier et de consulter chaque lien afin de vous faire un avis éclairé ou tout du moins de nourrir votre réflexion.

Pour ma part, je n’affirme rien d’arrêté sur ce virus, sur la pandémie, sur les vaccins. Je ne suis pas épidémiologiste. Je ne suis pas médecin (bien que « soignante »). Mais je suis un Être humain et comme tout Être humain, comme tout citoyen, si petit soit-il, je mérite le respect.

Ma vie a un sens. Et le doute m’envahit, de plus en plus, chaque jour.

Ces copiés/collés vous irritent peut être parce qu’ils inondent votre boîte mail mais peut être aussi parce que certains éléments ébranlent quelque peu vos convictions ? Cela me réjouirait, je vous l’avoue.

Ces copiés/collés vous énervent peut-être aussi parce que vous réalisez que certains citoyens de plus en plus nombreux sont effrayés par les mesures toujours plus liberticides que ce gouvernement met en place jour après jour ?

Peut-être commencez-vous également à douter un tant soit peu du bienfait de toutes ses mesures ?

Ces copiés/collés vous irritent certes, mais il est vrai qu’il est difficile face à l’urgence actuelle, entre noël et le jour de l’an, d’écrire chacun un texte alors que ce texte correspond à nos ressentis.

Auriez-vous davantage écouté et entendu mes propres mots et maux ?

Puisque vous me tendez une perche, je m’en saisis et vais vous écrire avec mes tripes. Nous sommes épuisés par bientôt 2 ans de maltraitance gouvernementale. Nous sommes pour certains anéantis par les dommages collatéraux de cette gestion de la « pandémie ». Nous mesurons chaque jour les dégâts auprès des jeunes privés de leur insouciance, accusés d’être des dangers pour leur grand-parents, en perte de sens de la vie, auprès de nos amis suspendus sans salaire parce qu’ils veulent juste respecter leur corps et écouter la petite voix intérieur qui leur dit « méfiance », auprès de nos aînés qui pour certains ont connus la guerre et qui semblent revivre des heures bien sombres (c’est le cas de ma propre mère).

Bientôt 2 ans que nous vivons au rythme des annonces contradictoires de notre gouvernement (cela me rappelle certaines dystopies…) qu’il est sans doute inutile que je vous rappelle.

Ce gouvernement nous parle de guerre, d’armes, d’ennemis, de combat …. Mais au fil des mois cet ennemi a glissé pour devenir le « non vaccinés contre le covid ».

Il ne lutte pas contre cette maladie (dont le taux de mortalité n’est d’ailleurs que de 0,5%) mais contre le peuple et plus précisément ceux qui refusent ce vaccin parce qu’ils n’ont pas – plus- confiance. Il détruit les familles, les groupes d’amis, les collègues de travail en divisant autour de ce vaccin.Pourtant, le problème est bien le covid, non ?

Vous me reprochez de ne pas apporter de solution. Il est vrai que ma modeste personne n’est pas forcément à la hauteur pour en arriver jusque là.

Cependant, un simple constat : la politique sanitaire actuelle n’a rien de sanitaire. Elle ne soigne pas ! Elle empêche même les médecins de prescrire (comme pour la prescription d’un antibiotique uniquement si l’angine bactériologique est avérée). Dans notre Histoire pas si lointaine, c’était déjà le cas …. Rappelez-vous !

Jamais depuis le début de cette « pandémie », le gouvernement n’a cherché à soigner. Immédiatement, seul le vaccin a été mis en avant. Plus grave, on a aidé à mourir, on a trié les gens, on a mis en danger les soignants… Et ce ne sont pas des élucubrations de ma part car j’ai dans mon entourage suffisamment de soignants, y compris dans ma propres famille, pour prendre en considération tous leurs témoignages.

Les gouvernements successifs ont tués l’hôpital (et tous les services publics d’ailleurs ) et ce gouvernement met le coup de grâce. Les médias nous rabâchent les oreilles de réa surchargées, de lits manquants, de manque de matériel… C’est le cas depuis des années, surtout en hiver, avec ou sans pandémie. Je n’ai peut-être pas la solution mais au moins une piste : mettre en place un réel service public de santé (et pas de maladie) avec des moyens à la fois techniques et humains. Respecter les soignants à leur juste valeur en leur permettant de travailler dignement ! Laisser les vrais spécialistes soigner et non pas de pseudos experts nourris chez BFM et arrosés par les labos !

Vous me mettez en lien un article de Ouest France. Franchement, j’espère qu’en tant que député, vos sources sont un plus documentées et fiables.

Je ne suis pas adepte du « c’est vrai puisque c’est écrit dans le journal » (surtout OF !).

Les journalistes ne remplissent plus leur rôle depuis des années hélas. Les informations sourcées et sur le terrain sont vraiment tout autre. Si les services débordent, c’est parce qu’ils manquent de moyens, comme tous les ans depuis des décennies .

Vous n’êtes pas sans savoir qu’en 2020, les personnes atteintes du covid en réa n’ont représenté que 2% (et 5% des hospitalisations). Quant à la part de non-vaccinés, ce n’est absolument pas ce que je constate chaque jour. Ce sont les vaccinés qui tombent malades, y compris (et surtout) ceux avec un schéma vaccinal complet.

De plus, les hôpitaux ont été incités à vite considérer comme malades covid des personnes qui pourtant sont entré à l’hôpital pour autre chose. Tout comme certains double-vaccinés seulement sont considérés maintenant comme non vaccinés.

Alors, désolée, mais je n’ai plus grande foi dans tous les chiffres qui nous assomment depuis 22 mois !!!! Très concrètement, je constate que les jeunes adultes amis de mes enfants, tous vaccinés, tombent les uns après les autres malgré leur 3 doses, qu’ils sont beaucoup plus fragiles depuis leur vaccination, que les jeunes filles présentent pour beaucoup d’importants troubles menstruels, que les jeunes n’ont plus d’envies, plus d’appétence pour la vie, pour l’école, pour le sport….

Plus dramatique, il y a 4 jours, un ami vacciné est décédé « du covid » après 3 jours en réa à seulement 44 ans et sans aucune comorbidité alors qu’il se portait très bien auparavant. La mère d’une amie est décédée cet été 3 semaines après sa 2eme injection sans aucun problème de santé auparavant. Mon beau-frère (3 vaccins) a été alité 2 semaines après avoir contracté le covid lors d’un repas organisé par le comité des fêtes de son village dont il fait partie. Pourtant, ils avaient tous un pass !

Alors, permettez-moi de vous dire qu’y compris les personnes vaccinées (qui ont le sentiments d’avoir été trompées) en ont assez de cette politique liberticide qui leur avait pourtant promis de recouvrer la liberté à condition de se laisser injecter et de présenter un papier pour entrer dans certains lieux ou pour simplement avoir le droit de travailler.

Par contre, pas de pass pour les meeting politique….!!!

Comment pouvez-vous ne pas voir ??????

Et maintenant, ce gouvernement veut mettre en place un laisser-passer vaccinal discriminatoire et inutile!!!!!!

Je repense au film Liberté réalisé par Tony Gatlif…

Certains passages de « 1984 » d’Orwell ou « Le Passeur » de Lois Lowry résonnent en moi….

Si vous avez juste quelques minutes, je vous invite à lire « Matin Brun » de Franck Pavloff par pitié !!!

Merci de m’avoir lu et si tel est le cas, interrogez votre conscience !

Ne laissez pas faire cette ignominie !

Sophie

PS : ceci était un modeste copié/collé maladroit de ce qu’il se passe dans mon cerveau.

PS* : votre réponse était elle aussi un copié/collé, non ?

Gaël Le Bohec, né le 4 novembre 1977 à Saint-Brieuc (France), est un homme politique français, membre de La République en marche. Il est élu député de la quatrième circonscription d’Ille-et-Vilaine lors des élections législatives de 2017.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.