Validation du paSS sanitaire par le conseil constitutionnel : la folie caporaliste l’emporte sur la raison libertaire..

Prochaine étape pour effacer du paysage public les Français qui refusent le vaccin et qui le font entendre ? Laisser les casseurs d’ultra-gauche s’infiltrer dans les manifs comme cela s’est passé pour les Gilets jaunes ? Ceux qui sont en désaccord avec le paSS sanitaire deviendront ainsi opportunément tous d’affreux séditieux complotistes qui cassent et tuent les autres, parce que non vaccinés et contestataires..

Des retraités volontaires pour contrôler les cartes d’identité et les paSS sanitaires des Français pendant que les flics ont l’interdiction de contrôler les dealers dans les cités et que nous n’avons pas le droit de prendre en chasse les braqueurs.. Est-ce une blague ? Non ! Pas du tout ! C’est l’une des nombreuses pistes tout à fait sérieuses envisagée pour faire respecter la dictature sanitaire mise en place dans notre pays..

La dernière fois que des Français ont contrôlé des Français en parallèle des services de police et de gendarmerie, c’était sous l’Occupation lorsque des miliciens à chapeaux se déplaçant en Traction, roulaient pour la Gestapo..

Notre syndicat de police n’est pas anti-vaccin, nous le répétons. La majorité de nos militants sont vaccinés. Mais nous ne voyons pas au nom de quoi il est possible d’exclure de la vie sociale une partie de nos concitoyens en raison d’un choix de santé qui leur appartient.

Source : France Police

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.