Une victime de Tariq Ramadan agressée en pleine rue

21855092_000013

Agression. Une des femmes qui avaient porté plainte pour viol contre l’islamologue Tariq Ramadan a été attaquée en pleine rue par des individus masqués.

La troisième femme a avoir déposé une plainte contre l’islamologue Tariq Ramadan, début mars, a de nouveau porté plainte après avoir été agressée mardi, rapporte Le Point. Selon l’hebdomadaire, alors qu’elle marchait dans la rue près de chez elle, à Lille, deux hommes portant des casques de moto se sont approchés d’elle, l’ont frappée et lui ont volé son téléphone portable, avant de l’arroser copieusement. Selon le témoignage de la victime, ils lui auraient alors déclaré : « T’as de la chance, ce n’est pas de la pisse. La prochaine fois, ce sera de l’essence. »

« Armée de soutiens »

Henda Ayari, la première victime de Tariq Ramadan, assure que les adresses et les numéros de téléphones des femmes qui ont porté plainte contre le prédicateur circulent sur Internet, et que celui-ci peut compter sur une « armée de soutiens » pour harceler les plaignantes. Henda Ayari elle-même affirmait fin février, sur Europe 1, en avoir fait les frais. « C’est l’horreur. Je suis sous pression (…). J’ai retrouvé mon pneu de voiture crevé, j’ai retrouvé des excréments à côté de mon véhicule, on sonne à ma porte et je ne sais pas qui c’est… J’ai été suivie la semaine dernière par des hommes en voiture, j’ai même été suivie par des fans de Ramadan en faisant mes courses », expliquait-elle alors.

Source : Valeurs actuelles

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.