Une rocambolesque disparition mobilise la gendarmerie de Dijon, de l’Ain et de Lyon

C’est une histoire qui reste pour le moment bien mystérieuse. Un conducteur de 77 ans est recherché depuis dimanche matin dans l’Ain. Mais c’est la gendarmerie de Dijon qui a déclenché l’alerte après un coup de fil de son épouse. Le dernier contact qu’elle aurait eu avec son mari aurait été pour le moins inquiétant.

photo-d-illustration-lbp-1538932159Photo d’illustration LBP

Un homme de 77 ans, vraisemblablement Serbe, parti d’Italie et conduisant sur des petites routes en direction de Bobigny -où il résiderait avec sa femme- aurait mystérieusement disparu en chemin.

Une histoire qui semble rocambolesque à première vue mais qui mobilise depuis hier matin la gendarmerie de Côte-d’Or, de l’Ain et l’hélicoptère de Lyon.

Selon nos confrères du Progrès , très tôt ce dimanche matin, l’homme appelle son épouse et lui explique que sa voiture aurait percuté un arbre à 22 h 30 le samedi et qu’il se trouverait « dans un champ en bordure de voie ferrée, à 300 km environ de Paris, mais je ne sais pas où ». Il ajoute que son téléphone portable n’a plus de batterie. Depuis, il serait injoignable.

Très inquiète, sa femme contacte alors la police de Paris qui alerte les différents départements de la zone qui leur semble la plus logique pour retrouver le disparu… à Dijon, l’appel est rebasculé par les sapeurs-pompiers du centre de traitement de l’alerte, sur la gendarmerie de Côte-d’Or.

L’officier de permanence nous explique que « l’alerte a été traitée vers 6 h 30. Une dame nous a expliqué que cet homme circulait depuis l’Italie, en direction de Paris, qu’il disait être à environ 300 km de la capitale au moment de l’accident. Nous avons géolocalisé son téléphone portable. Le résultat nous orientait sur l’Ain, dans la zone de Pont-d’Ain. Nos collègues aindinois ont pris la main sur les recherches, menées au sol avec les sapeurs-pompiers. Ils ont aussi vérifié dans les hôpitaux. Un hélicoptère de la gendarmerie Lyonnaise a survolé par deux fois la zone. Sans succès. On ne trouve pas trace de lui. »

La gendarmerie de Côte-d’Or n’est pas saisie mais c’est bien elle qui a initié le déclenchement de l’alerte.

Aucune trace du véhicule soi-disant accidenté n’a été trouvée sur les départementales du coin. Reste à savoir où se trouve le conducteur et si même il y a bien eu un accident.

Source : Le Bien Public

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.