Une recrue féminine pour la brigade de gendarmerie

Jeanne Hautin a rejoint la brigade de Puylaurens le 1 er décembre dernier.
Jeanne Hautin a rejoint la brigade de Puylaurens le 1 er décembre dernier.

La brigade territoriale autonome de gendarmerie de Puylaurens compte désormais deux nouveaux gendarmes dans ses effectifs, avec Rémy Seradin et Charles Rambaud. Une troisième recrue, Jeanne Hautin, a rejoint les rangs de la brigade le 1er décembre dernier. Jeanne a 22 ans et est originaire de Sémalens. Avant de devenir brigadier-chef gendarme adjoint, elle voulait être maître-chien dans l’armée de terre. Elle a renoncé pour choisir la gendarmerie. Elle a passé un bac techno à Albi, puis a suivi une première année en sport étude, à Rodez. Elle a ensuite passé le concours de GAV et de sous-officier, qu’elle a raté d’un seul point. Elle a poursuivi à l’école de Tulles, en tant que gendarme adjoint, pendant trois mois. À sa sortie d’école, elle a été affectée à la gendarmerie de Le Teil, en Ardèche, pendant un an et demi. Comme elle l’explique : «Je conserve un bon souvenir de mon année passée là-bas et de mes anciens collègues. C’était une très bonne expérience.» Le 1er décembre, elle est arrivée à Puylaurens pour un rapprochement familial. Ce qui lui plaît dans ce métier, c’est sa variété. «On fait un peu de tout. Les interventions sont variées. Les journées de travail ne se ressemblent pas. J’aime aussi le contact avec la population.» Jeanne est satisfaite de l’accueil au sein de la brigade, où le travail se fait dans la bonne humeur.

Source : La Dépêche

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.