Une promotion d’école de gendarmerie portera le nom de Jeannick Tapella (VIDÉO)

http://lvdn.rosselcdn.net/sites/default/files/articles/ophotos/20160112/1208123022_B977557321Z.1_20160112191658_000_G4M5VF60L.3-0.jpg

Le 19 juillet 2010, le gendarme Jeannick Tapella était renversé à Thélus par un chauffard. Pour lui rendre hommage, les élèves de l’école de gendarmerie de Chateaulin ont décidé de baptiser leur promotion « Jeannick Tapella ». Une cérémonie avait lieu ce mardi à Vendin-le-Vieil, commune d’où l’adjudant-chef (à la brigade de Vimy) était originaire.

 

À vrai dire, Sylvie Tapella, l’épouse du gendarme Jeannick Tapella décédé après avoir été renversé à Thélus le 19 juillet 2010, s’y attendait. Mais peut-être pas aussi vite. Une promotion d’école de gendarmerie portera bel et bien le nom de son défunt mari.

Ce mardi, treize élèves de la 66è  promotion de l’école de gendarmerie de Chateaulin avaient fait le déplacement à Vendin-le-Vieil pour rendre hommage à leur parrain. Baptiser leur promotion Jeannick Tapella s’est imposé comme une évidence. Plusieurs noms ont été proposés par le service historique de la gendarmerie, dont celui du gendarme originaire de Vendin-le-Vieil. Comme un seul homme, plusieurs élèves nordistes se sont levés dans l’amphithéâtre.

« Esprit de sacrifice »

«  Il n’est pas courant qu’une promotion choisisse comme parrain un gendarme décédé il y a peu  », commente un gendarme. Le colonel Bereziat et le général Hebrard y voient un symbole : «  Cela montre aux jeunes que la gendarmerie est une communauté militaire et que ce n’est pas un long fleuve tranquille, car dans l’engagement au quotidien, il faut une vigilance renforcée  ».

Théau Charensol, 22 ans, président de la promotion, rappelle les valeurs d’«  engagement désintéressé  », et «  l’esprit de sacrifice  » qui ont accompagné la carrière du gendarme. Un sacrifice qui rappelle la «  dangerosité du métier  » de gendarme, «  exposé à la violence et à la folie humaine  ». «  On a voté à la quasi unanimité pour Jeannick Tapella, on était tous très émus, on s’est vite identifiés à lui  », insiste-t-il. De quoi émouvoir Sylvie Tapella et le père du gendarme, qui a tenu à rendre hommage à son fils.

 

Le baptême officiel de la promotion Tapella aura lieu le 11 février, à Chateaulin. «  On est vraiment mort quand on est oublié  », a rappelé le maire de Vendin, Didier Hiel. Avec cette promotion de gendarmerie, le nom de Tapella n’est pas près d’être oublié.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.