Une nouvelle caserne de gendarmerie construite à Bapaume

D’ici trois-quatre ans, une nouvelle caserne de gendarmerie sera implantée à Bapaume, dans la zone d’activités du Moulin (près de Selmo-Jelen et Delcroix). Elle vise à remplacer les deux sites de Bapaume et Bertincourt devenus obsolètes.

Les gendarmeries de Bertincourt et Bapaume sont devenues obsolètes.

Les gendarmeries de Bertincourt et Bapaume sont devenues obsolètes.

L’ordre vient d’en haut. Du colonel Bereziat en charge du groupement de la gendarmerie du Pas-de-Calais. Il a rencontré il y a quelques semaines Jean-Jacques Cottel. Les deux hommes ont évoqué le devenir de la communauté de brigades Bapaume-Bertincourt. Elle compte deux bâtiments, l’un à Bapaume, l’autre à Bertincourt. Et gérer un commandement avec deux unités, ce n’est pas vraiment l’idéal. Il faut donc construire une nouvelle caserne unique, les deux sites existants étant vétustes et impossibles à étendre. C’est la communauté de communes du Sud Artois qui va piloter le dossier. Elle avait déjà assuré la maîtrise d’ouvrage pour la construction de la gendarmerie de Croisilles. Cette opération avait été réalisée dans le cadre d’un bail à construction confié à l’organisme HLM Habitat 62 et a donné lieu à un bail entre l’intercommunalité et la gendarmerie nationale.

« C’est une opération qui verra le jour dans trois-quatre ans »

Le terrain doit être fourni par l’intercommunalité. Le service immobilier de la gendarmerie a identifié ses souhaits : une emprise d’un hectare pour réaliser la construction d’un nouveau casernement capable d’accueillir les locaux administratifs et d’habitat pour un effectif d’un officier, dix-sept sous-officiers et trois gendarmes adjoints. Ce terrain a été déniché. Il se situe dans la zone d’activités du Moulin, entre le rond-point côté entreprise Selmo-Jelen et le site Delcroix. Ce site offre une possibilité de sortie sur le faubourg de Péronne et sur la route de Bancourt. Les sept logements bertincourtois et les quatorze bapalmois seront ainsi regroupés dans la zone du Moulin, près de la plate-forme de distribution La Poste. Vingt et un logements seront ainsi créés. Comme pour Croisilles, l’intercommunalité signera un bail à construction avec un organisme HLM.

«  C’est une opération qui verra le jour dans trois-quatre ans  », a souligné Jean-Jacques Cottel, mardi soir, lors de l’assemblée communautaire. Certains élus se sont étonnés de la rapide vétusté de la gendarmerie de Bapaume. «  Elle date de 1990, c’est grave qu’un bâtiment de vingt-sept ans soit déjà vétuste  », tonne Bernard Segers de Bancourt. Et Jean-Jacques Cottel de rappeler que les hébergements des gendarmes n’étaient plus vraiment adaptés.

Source : La Voix du Nord

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.