Une note de la préfecture confirme l’accolade entre Gérard Collomb et Alexandre Benalla le 1er mai

460x345_31662867001_b764c45607_o2Gérard Collomb l’urbain – LyonMag

Gérard Collomb est effectivement “urbain”.

Tous ceux qui ont pu le croiser à Lyon lorsqu’il était maire peuvent généralement confirmer qu’il prend le temps de saluer ses potentiels électeurs, et qu’il ne montre, contrairement à certains, aucun dégoût à le faire.

Mais s’il ne multiplie pas les accolades avec ceux qui pourraient potentiellement voter pour lui, pourquoi le ferait-il avec un parfait inconnu ?

C’est la question qui fut posée par la commission d’enquête de l’Assemblée nationale au ministre de l’Intérieur lundi. Avait-il fait une accolade à Alexandre Benalla le soir du 1er mai dans la salle d’information et de commandement de la préfecture de Paris ?

Gérard Collomb puis le préfet de police de Paris Michel Delpuech avaient botté en touche face aux parlementaires.

Pourtant, le Canard Enchaîné révèle ce mercredi matin une note confidentielle rédigée le 2 mai et destinée à Michel Delpuech. Intitulée “Présence d’un membre du cabinet du PR lors de la manifestation du 1er mai 2018”, elle informe sur deux pages le préfet des agissements d’Alexandre Benalla durant la journée. Jusqu’à sa conclusion, le soir, avec le ministre de l’Intérieur.

Les deux hommes ne se connaissent pas du tout selon Gérard Collomb. Et pourtant, “il (Alexandre Benalla ndlr) a fait l’accolade au ministre de l’Intérieur, venu saluer les effectifs qui sécurisaient la manifestation du 1er-Mai”, écrit l’auteur du document policier. Une note qui se retrouve d’ailleurs dans le dossier de l’instruction ouverte contre Alexandre Benalla.

Gérard Collomb a-t-il volontairement éludé toute amitié avec Alexandre Benalla une fois l’affaire éclatée ? Ou bien l’intéressé avait-il, ce soir-là, tenté une accolade surprise avec le 1er flic de France, comme pour montrer à tous ceux qui comptent en matière de sécurité du territoire, réunis dans la pièce, que lui aussi était important ?

Source : LyonMag

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *