Un rédacteur en chef adjoint du New York Times, 49 ans, meurt d’une crise cardiaque le lendemain de son « booster » Covid

Publié le 28 décembre 2021 par Olivier Demeulenaere

Carlos Tejada, rédacteur adjoint du New York Times pour l’Asie, est décédé à l’âge de 49 ans. Il a été victime d’une crise cardiaque moins d’un jour après avoir posté sur les médias sociaux qu’il avait reçu un vaccin de rappel Moderna.

Tejada, qui travaillait en partie sur la couverture de la COVID-19 par le journal, était marié et avait deux enfants. Il avait travaillé au Wall Street Journal avant de rejoindre le Times, où il a travaillé pendant près de cinq ans.

Selon la page Instagram de Tejada, il était reconnaissant de recevoir le booster ARNm/LNP lors de son séjour à Séoul, en Corée du Sud. Tejada avait initialement reçu le vaccin ADN/AAV COVID-19 de Johnson & Johnson en juillet 2021. Moins d’un jour après avoir reçu son rappel Moderna, le 17 décembre, Tejada est décédé d’une crise cardiaque. La nouvelle a été partagée sur les médias sociaux de Tejada par sa femme Nora le lendemain matin. Le Times a confirmé son décès le 22 décembre.

L’ancien journaliste du NY Times, Alex Berenson, a rapporté sur son Substack que Tejada n’avait pas donné son consentement éclairé pour recevoir la piqûre de rappel, car le formulaire de consentement était rédigé en Corée et Tejada ne lisait pas le coréen.

Sur ses réseaux sociaux, Tejada a plaisanté en disant qu’Omicron pourrait « le frapper avec sa morve », avant de poursuivre : « Tout ce que j’ai eu à faire était de remplir ce formulaire dans une langue que je ne peux pas lire. Le logiciel de traduction me dit que j’appartiens maintenant à l’armée BTS. »

M. Berenson a également noté qu’il n’y a pas eu d’essais cliniques sur l’efficacité du mélange de deux types de vaccins différents.

Les études menées sur les vaccins COVID-19 suggèrent que les personnes qui reçoivent des vaccins en succession rapide sont plus susceptibles de développer des complications cardiaques, telles que la myocardite et la péricardite.

Le NY Times n’a jusqu’à présent n’a fait aucune référence au fait que Tejada avait reçu son injection de rappel quelques heures seulement avant sa mort prématurée. À ce sujet, M. Berenson, un ancien employé du journal, a déclaré qu’il espérait que la mort de Tejada allait enfin « réveiller le Times ».

Des études publiées à l’AAHA ont suggéré que les vaccins à ARNm augmentent les marqueurs inflammatoires chez les patients. Avant que Tejada ne reçoive son rappel Moderna, le CDC a annoncé que 80 % des cas de « variant » de la COVID-19 Omicron ont été trouvés chez des personnes « entièrement vaccinées ».

L’Informateur, le 26 décembre 2021

Rappel :

France : le poison expérimental Moderna déconseillé par la HAS pour les doses de “rappel”

Source : Olivier Demeulenaere

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.