Un nouveau commandant à la tête de la gendarmerie

Le lieutenant-colonel Cotton de Bennetot a déjà pris la mesure de la tâche qui l'attend à la tête du groupement de gendarmerie d'Indre-et-Loire. - Le lieutenant-colonel Cotton de Bennetot a déjà pris la mesure de la tâche qui l'attend à la tête du groupement de gendarmerie d'Indre-et-Loire.

Le lieutenant-colonel Cotton de Bennetot a déjà pris la mesure de la tâche qui l’attend à la tête du groupement de gendarmerie d’Indre-et-Loire.

Le lieutenant-colonel Cotton de Bennetot a pris les rênes du groupement de gendarmerie d’Indre-et-Loire. Il arrive de Loire-Atlantique.

A 40 ans, le nouveau commandant du groupement de gendarmerie d’Indre-et-Loire affiche un parcours très varié. Le lieutenant-colonel Cotton de Bennetot a connu différents services. Après Saint-Cyr et l’école de gendarmerie de Melun, il a intégré d’abord un escadron de gendarmerie mobile à Périgueux. Cet homme d’action a ensuite passé dix ans au sein du prestigieux GIGN. Il a ensuite mis le cap sur la Turquie, où il a travaillé pendant trois ans au sein de l’ambassade de France. A son retour, il a été affecté au poste de commandant en second du groupement de gendarmerie de Loire-Atlantique. Et c’est donc à la tête de celui d’Indre-et-Loire qu’il a été nommé au tout début de ce mois d’août, en remplacement du colonel Vincent Barbey parti avant l’été.

Dans son nouveau bureau, le lieutenant-colonel Cotton de Bennetot a déjà pris le pouls de son nouveau groupement. « C’est un gros groupement avec une problématique importante et variée », confie-t-il. Tout en prenant contact avec ses principaux interlocuteurs du milieu local, le nouveau commandant fixe déjà ses priorités.
« Bien sûr, il va falloir continuer à mettre l’accent sur la lutte contre les cambriolages, estime-t-il. De gros efforts ont été faits et il faut poursuivre. Il faudra aussi lutter contre les atteintes aux biens et contre les trafics de stupéfiants. Dans ce domaine, je crois qu’il faut utiliser des nouvelles armes répressives comme la saisie des avoirs criminels. »
Le nouveau commandant du groupement de gendarmerie d’Indre-et-Loire veut aussi maintenir l’accent sur l’insécurité routière. « Les chiffres se sont fortement améliorés au cours des dernières années, indique-t-il, mais il y a quand même une stagnation cette année. Il ne faut pas relâcher les efforts, surtout en matière d’alcool et de stupéfiant au volant. » Grand amateur de sports et de vieilles pierres, le lieutenant-colonel Cotton de Bennetot attend aussi avec impatience de découvrir les charmes de la Touraine. Et de profiter aussi de ce cadre pour savourer les joies de sa vie de famille.

Source : La Nouvelle République

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.