Un nouveau chef à la gendarmerie

Défense – Armée

Un nouveau chef à la gendarmerie
Un nouveau chef à la gendarmerie

Le lieutenant Ludovic Lafage est arrivé à Montech début août, en remplacement du lieutenant Frédéric Thobois, muté dans une autre brigade.

Originaire de Castres, Ludovic Lafage a fait l’école de sous-officiers du Mans et a été affecté à Houdan, dans les Yvelines. En 2006, le mal du pays (peut-être) le fait accepter un poste à la BT de Lavaur (Tarn) où il satisfait à l’examen d’officier de police judiciaire. «Passionné de police judiciaire, j’ai intégré la brigade de recherches de Castres (81), au sein du Glac (groupe de lutte anticambriolage), et ce jusqu’en 2014, année où j’ai intégré la cellule d’appui judiciaire du groupement du Tarn», confie le jeune lieutenant.

Promu maréchal des logis-chef en 2009, adjudant en 2010 et adjudant-chef en 2012, le lieutenant Lafage a connu toutes les facettes de la gendarmerie de terrain. «Je souhaite de la proximité avec la population (patrouilles pédestres, sur le marché, contacts avec les seniors et les commerçants, les associations, etc.) et nos divers partenaires institutionnels. Mon objectif premier est la sécurité des habitants de la circonscription par une présence accrue des gendarmes sur le terrain afin de lutter contre les cambriolages et incivilités et assurer à nos concitoyens une qualité de vie à Montech et ses alentours», poursuit le nouveau patron de la communauté de brigades.

Pour ce faire, le lieutenant Lafage pourra compter sur 24 militaires, dont 6 personnels féminins.

L’effectif montéchois a évolué ces derniers mois avec le départ de l’adjudant Nicolau, du gendarme Bastié et du chef Crocetti (en retraite). Par contre, la brigade a enregistré l’arrivée de la chef Lætitia Bonus, qui vient de Ganges (34), et des élèves gendarmes Matthieu Allaguy-Salachy et Guillaume Venuti, qui sortent de l’école de sous-officiers.

Marié et père de trois enfants, le lieutenant Lafage est heureux de se retrouver à Montech et apprécie le bon vivre de cette commune, la gentillesse naturelle des habitants et toutes ses possibilités d’activités et d’animations, en particulier le rugby, l’équipe des «Coquelicots» montéchois venant s’ajouter à son club de cœur, le Castres Olympique.

Bienvenue à Montech!

Source : La Dépêche du Midi

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.