Un médecin qui se rendait dans son cabinet verbalisé pour non-respect du confinement

Malgré son attestation, le soignant cannois a récolté d’une amende de 135 euros, relate « Nice-Matin ». Une contredanse qu’il ne compte pas payer de sitôt.

Par

Modifié le – Publié le | Le Point.fr
Capture d’écran 2020-12-05 à 18.54.07Voir la vidéo sur ce LIEN
Étienne Aujean est un homme en colère. Et pour cause, ce médecin généraliste cannois a écopé le 17 novembre dernier d’une amende pour non-respect du confinement alors qu’il se rendait dans son cabinet médical. « J’ai montré mon attestation, mais l’agent m’a répondu qu’il me fallait une attestation employeur. Or, je n’ai pas d’employeur puisque j’exerce une profession libérale. Tous mes papiers étaient bien sûr en règle », peste le soignant dans les colonnes de Nice-Matin, vendredi 4 décembre 2020.Le praticien use pourtant de toute sa diplomatie, expliquant aux policiers que son métier l’oblige à faire de nombreux allers-retours entre le domicile de ses patients et son cabinet. En vain. « J’ai tenté de leur dire. Mais ils se sont montrés très obtus, et j’étais tellement atterré que j’ai laissé tomber », confirme le médecin aux journalistes du quotidien régional.

« C’est quand même incroyable ! »

Mis au parfum, ses confrères tombent des nues : « Ils étaient persuadés que je ne serais finalement pas verbalisé. Ils ont rappelé le Conseil de l’Ordre, qui nous a renvoyé le document expliquant que la carte professionnelle fait foi », narre Étienne Aujean, qui martèle qu’il n’a pas commis d’infraction. « C’est quand même incroyable ! » Mais la contravention de 135 euros a bien atterri dans sa boîte aux lettres. Une contredanse que le soignant ne payera pas de sitôt : « Je vais bien sûr contester ce PV, afin que cette situation ne se reproduise pas. »

Source : Le Point

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.