Un médecin avertit de «l’augmentation des pneumonies bactériennes» en raison du port de masque

1604407423

«Un groupe poursuit le maire de Tulsa, GT Bynum, et le directeur général du département de la santé de Tulsa, Bruce Dart, affirmant que l’obligation du port du masque de la ville est néfaste pour les personnes en bonne santé», rapporte Activist Post . Le groupe comprend des chef d’entreprises et deux médecins qui «demandent à la ville d’abroger immédiatement l’obligation du port du masque qui a été adoptée par le conseil municipal le mois dernier».

Lors d’une conférence de presse, l’optométriste Robert Zoellner a déclaré:

«… nous devons dire stop au climat de peur ambiant. Cette idée selon laquelle je ne veux pas vous transmettre quelque chose dont je ne sais même pas si je suis porteur est presque ridicule. Faisons preuve de bon sens ».

Le Dr James Meehan, a poursuivi en avertissant que le port d’un masque comporte «des risques bien connus qui ont été bien étudiés et qui ne sont pas discutés dans l’analyse des risques.

«Je vois des patients qui ont des éruptions cutanées au visage, des infections fongiques, des infections bactériennes. Des rapports provenant de mes collègues du monde entier suggèrent que les pneumonies bactériennes sont en augmentation.

«Comment cela se fait-il? Parce que des personnes non formées portent des masques médicaux, à plusieurs reprises… de manière non stérile… Ils deviennent contaminés. Ils les retirent de leur siège d’auto, du rétroviseur, de leur poche, de leur comptoir, et ils remettent un masque qui devrait être porté neuf et stérile à chaque fois.

Le Dr Meehan ajoute:

«De nouvelles recherches montrent que les masques en tissu peuvent augmenter l’aérosolisation du virus SRAS-COV-2 dans l’environnement, entraînant une transmission accrue de la maladie…»

En conclusion, le Dr Meehan déclare:

«En février et mars, on nous a dit de ne pas porter de masque. Qu’est ce qui a changé? La science n’a pas changé. La politique oui. C’est une question de conformité. Ce n’est pas une question de science… Notre opposition utilise des études observationnelles rétrospectives de bas niveau qui ne devraient pas servir de base pour prendre une décision médicale de cette nature.

*

Note aux lecteurs: veuillez cliquer sur les boutons de partage ci-dessus ou ci-dessous. Transférez cet article vers vos listes de diffusion. Crosspost sur votre site de blog, forums Internet. etc.

John CA Manley a passé plus d’une décennie à écrire pour des médecins, ainsi que des naturopathes, des chiropracteurs et des médecins ayurvédiques. Il publie COVID-19 (84) Red Pill Briefs – un bulletin d’information par courrier électronique dédié à empêcher les gouvernements du monde d’utiliser une pandémie exagérée comme excuse pour violer notre liberté, notre santé, notre vie privée, nos moyens de subsistance et notre humanité. Il a écrit également un roman, Brave New Normal: A Dystopian Love Story . Visitez son site Web à: MuchAdoAboutCorona.ca . Il contribue régulièrement à Global Research.

Traduction: Fawkes-News

Source : ZE Journal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.