Ukraine : Dire la vérité et dire ce que l’on voit est un crime

Décidément les allemands, surtout les gouvernants, semblent avoir une tendance atavique à soutenir les Nazis !

Le gouvernement allemand a ouvert une procédure pénale contre Alina Lipp, une journaliste allemande indépendante vivant à Donetsk, pour avoir rapporté que les habitants du Donbass soutenaient l’opération spéciale russe et que l’Ukraine tuait des habitants du Donbass depuis plusieurs années

L’admirable journaliste Eva Bartlett – maintenant internationalement connue – confirme tout ce que dit Alina Lipp.

***

Je m’appelle Alina Lipp, je suis une journaliste allemande indépendante vivant à Donetsk.

Je vis ici depuis six mois maintenant, racontant aux Allemands ce qui se passe dans la région du Donbass et en Ukraine, et c’est pour cela que les autorités allemandes ont commencé à me poursuivre.

Ils ont d’abord supprimé mon matériel Internet, puis ils ont bloqué mon compte bancaire, bloqué le compte bancaire de mon père, et hier j’ai reçu cette lettre des autorités allemandes qu’ils ont ouvert une affaire pénale contre moi.

Pour les Allemands, le soutien de l’opération spéciale de la Russie en Ukraine est déjà un acte criminel, pour lequel vous pouvez évidemment écoper de trois ans de prison. Dans leur lettre, ils écrivent que le 24 février, j’ai publié un article sur Telegram disant que la dénazification avait commencé et que les habitants de la région du Donbass soutenaient la Russie et leur décision de lancer cette opération spéciale, et je disais aussi que les Ukrainiens tuaient les gens ici dans le Donbass depuis plusieurs années déjà.

Ils écrivent également que le 12 mars, j’ai publié une vidéo dans laquelle je disais que l’Ukraine commettait un génocide dans le Donbass.

Ce qui est intéressant, c’est qu’à la fin de leur lettre ils écrivent qu’ils ne vont pas m’inviter à une audience car cela perturberait les investigations.

D’accord, c’est très intéressant, alors ils me persécutent, mais ils ne veulent pas m’écouter.

Ce qui est, soit dit en passant, aussi intéressant [c’est] que sur cette page, il y a un grand Z en haut, et le Z est également déjà interdit en Allemagne, car c’est un symbole pour soutenir l’opération spéciale de la Russie, et pour cela, vous devez payer.

Ce qui m’arrive maintenant peut maintenant arriver à tous les journalistes et blogueurs indépendants, et c’est pourquoi je voudrais vous proposer, chers collègues, que nous allons commencer à travailler davantage ensemble pour nous soutenir mutuellement contre la censure en Occident.

Il y a quelques collègues à moi, des collègues internationaux indépendants, nous avons déjà commencé un tel projet, et si cela vous intéresse, vous pouvez m’écrire, et nous allons travailler ensemble. que nous allons commencer à travailler davantage ensemble pour nous soutenir mutuellement contre la censure en Occident.

source : Bruno Bertez

Source : Reseau International

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.