Tout fout l’camp mes amis, tout fout l’camp.

Les confidences de mon petit doigt gauche

Introduction

Chers nouveaux lecteurs, bonjour. Permettez-moi, en quelques lignes, de « planter le décor ». Pour les plus anciens, vous pouvez passer directement au paragraphe suivant.

Si nous sommes pris par les « élites » pour les imbéciles que nous sommes devenus, c’est à nous seuls qu’il appartient de ne pas le rester.

Je vous offre l’ensemble de mes billets, pour aiguiser votre curiosité, élargir l’étendue de vos réflexions et ainsi augmenter le « champ des possibles », concernant votre patrimoine, aussi bien spirituel que matériel.

Pour ceux qui souhaitent dépasser la simple curiosité, les « Rendez-vous d’Hubert » sont faits pour vous. Vous y trouverez les grilles de compréhension de l’effondrement en cours et surtout, comment vous y préparer psychologiquement et matériellement afin de tirer profit des évènements actuels et à venir.

Je vais maintenant vous faire une confidence « surprenante » : mon petit doigt gauche me parle ☺☺☺. Il faut vous préciser que je suis gaucher et fier de l’être, comme entre autres :  Léonard de Vinci, Michel-Ange, Ludwig van Beethoven… Excusez du peu.

Comme tous les parents le savent… un petit doigt, ça chuchote à l’oreille des parents … les bêtises que font les petits enfants pas toujours très sages. Eh bien, mon petit doigt gauche me « parle » et je dois reconnaitre qu’il est doté d’une certaine clairsentience qui ne cesse de me surprendre.

Une dernière précision, je le surnomme affectueusement « Madri » … en rrroulant le R, comme les Espagnols savent le faire… ainsi que les Sarthois (mon épouse est sarthoise, mais elle ne rrroule plus les R depuis longtemps).

Mon cher Madrilou vous rapportait hier une petite anomalie dans les chiffres publiés par l’agence Santé publique France, à propos de la mortalité engendrée par un certain « Corona-létalibus ».  Près de 130 % de variation du nombre de morts… à deux pages d’intervalle dans un même rapport… une petite différence, vous dis-je écris-je. Rien de bien grave !!! Après tout, ce n’est qu’un petit établissement public à caractère administratif (EPA) de 625 agents avec un budget de 200 millions d’Euros. Une broutille.

Mais… lorsqu’une aussi noble institution que la Cour des comptes constate qu’elle est dans l’impossibilité de certifier une partie des comptes de notre sécurité sociale… ce n’est pas loin de « sentir le roussit ».

Comme bien souvent, il faut revenir en arrière pour mieux comprendre le futur.

Je vous ai expliqué le 26 juin 2019, l’opportune autant qu’abracadabrantesque nomination de pierre MOSCOVICI comme premier président de la Cour des comptes. Je précisais dans ce billet que le choix de celui-ci par notre « président Manu » ne devait rien au hasard : « pour notre « Jupiter préféré », de mettre en place une personnalité sur laquelle « il pourra compter». Gardez en mémoire que l’objectif est la réélection de 2022 !!!

Voilà pourquoi je pense que « roussit il y a », du fait que ce rapport fait en sorte de présenter les choses comme « pas trop grave » alors qu’elles le sont vraiment.

Je reviens au document consacré à la certification des comptes du régime général de sécurité sociale concernant l’exercice 2020, qui vient d’être publié le 18 courant.

Concernant l’activité de recouvrement des cotisations sociales, plus connu par son acronyme URSSAF, la cour « constate qu’elle est dans l’impossibilité de certifier les comptes 2020 ». Elle relève :

  • Des incertitudes majeures et des désaccords affectent des enregistrements comptables liés à des mesures en faveur des cotisants dans le contexte de crise sanitaire.
  • Les dispositifs de contrôle interne des principaux processus de la collecte des prélèvements sociaux présentent des fragilités

Voilà le « pompon » … lisez plutôt deux fois qu’une !!!

  • Des incertitudes affectent une partie des produits à recevoir au titre des remises dues par les entreprises pharmaceutiques et le provisionnement des litiges qui leur sont liés.

Des « Z’incertitudes » concernant « des produits à recevoir des entreprises pharmaceutiques » ??? Seraient-ce des vaccins ? Ou des masques ? Ou bien des tests ? Pour soigner quelle maladie ? Nous sommes en pleine tartufferie .

Le spécialiste qu’est Éric VERHAEGHE pointe de nombreuses autres irrégularités notoires.

Quand j’évoque le roussit … nous apprenons que… « À la suite d’un problème informatique national, l’Assurance maladie n’a pas transmis aux services de l’administration fiscale les montants des prestations versées en 2020 ».

Mais bien sûr, c’est de la faute « à l’informatique »… à moins que cela soit un autre effet secondaire du vaccin anti-Covid ???

Une des conséquences … une partie des déclarations de revenus préremplies (je vous rappelle qu’il est plus que temps de vérifier et envoyer la vôtre) sont erronées et qu’il faudra en refaire de nouvelles… une foi en possession des bons chiffres, fournis par notre chère « Sécu » !!!

Tout fout l’camp mes amis. Tout fout l’camp !!!

« Notre plus grande gloire n’est pas de ne jamais tomber, mais de nous relever après chaque chute »

(Confucius)

Chers lecteurs, je vous aime et vous salue.

Source : Sérénité Patrimoniale

Répondre à Philae Annuler la réponse

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.