Tour de France 2016 : les gendarmes d’élite en renfort sur la Grande Boucle

SÉCURITÉ – A moins de quarante jours du début du Tour de France (du 2 au 24 juillet), le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a indiqué la présence sur les 3.500 km de routes empruntées par le peloton, des militaires du GIGN, le groupement d’intervention de la Gendarmerie nationale.

Six antennes régionales du GIGN jalonnent le territoire. Elles sont basées à Nantes, Tours, Reims, Orange, Toulouse et Dijon.

Six antennes régionales du GIGN jalonnent le territoire. Elles sont basées à Nantes, Tours, Reims, Orange, Toulouse et Dijon.

AFP

Photo:

Aux grands maux les grands moyens. La 103e édition du Tour de France va se courir dans un contexte particulier, celui de la menace terroriste qui plane toujours un peu plus sur la France depuis le 13 novembre dernier.

Prêt à intervenir à tout moment

Du 2 au 24 juillet sur les 3.500 km de voie publique, 23.000 gendarmes et policiers assureront la sécurité du Tour de France. Mais “pour la première fois”, le GIGN a été sollicité pour sécuriser un événement suivi chaque année par 10 à 12 millions de spectateurs, massés sur les bords des routes et jusqu’au sommet des cols.

EN SAVOIR + >> Le parcours du Tour de France 2016 

La mission de l’unité d’élite de la gendarmerie consistera à “accompagner le Tour de France tout au long de l’épreuve et à se tenir prêt à intervenir à tout moment en cas de besoin”, a annoncé mardi le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve.

En plus d’un PC sécurité

Ce dispositif particulier s’agrège à celui prévu par l’organisation qui, comme nous l’indiquions le 18 mai dernier, s’appuiera également sur un PC sécurité inédit, “présent sur la ligne d’arrivée, regroupant un référent police, un référent gendarmerie, un référent organisateur et un référent préfecture”.

Source : MetroNews

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *