Soignants : la sous-préfecture interdit la manifestation de ce mardi soir à Brest

des-milliers-de-personnes-avaient-manifeste-le-16-juin_5211064_676x338pDes milliers de personnes avaient manifesté le 16 juin dernier dans les rues de Brest en soutien aux soignants. (Le Télégramme/Rémy Quéméner)

Deux heures avant la manifestation des personnels de santé qui devait se tenir ce mardi soir à Brest, le sous-préfet vient de signifier qu’il interdisait ce rassemblement. Un véritable scandale pour la CFDT.

Ils avaient formulé leur déclaration de manifestation, le 25 juin, la réponse de la sous-préfecture de Brest est tombée ce mardi 30, à 16 h, soit deux heures avant le rassemblement prévu place de la Liberté ! « Compte tenu des mesures générales nécessaires pour faire face à l’épidémie du Covid-19, et de votre capacité à maîtriser le rassemblement de milliers de personnes sur la voie publique, je vous informe ne pas autoriser le rassemblement ce jour », écrit le sous-préfet Ivan Bouchier, dans sa réponse. Le représentant de l’État motive sa décision par le non-respect des mesures barrières, lors du précédent rassemblement, où « plus de 5 000 personnes » avaient défilé dans les rues de Brest, selon le sous-préfet. Lequel conclut d’un ton menaçant : « Toute conséquence dommageable résultant de l’organisation de cette manifestation non organisée réglementairement engagera votre responsabilité personnelle tant sur le plan civil que pénal ».

« Une provocation »

La CFDT Santé-Sociaux du Finistère, par la voix de son secrétaire général Stéphane Postollec, se dit « scandalisée par cette décision tardive qui ne fait que créer du désordre au sujet d’une organisation de mobilisation transmise en bonne et due forme le 25 juin. Agir de la sorte relève de la provocation et est absolument irrespectueux vis-à-vis des professionnels de santé qui sont bien conscients des risques et les premiers à respecter les mesures barrières ».

Pas d’arrêté préfectoral

Du côté de la préfecture du Finistère, la surprise est totale puisque l’on y indique ne pas avoir publié d’arrêté interdisant la manifestation brestoise.

Source : Le Télégramme

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.